Knicks

Plus de peur que de mal pour Frank Ntilikina : choc au genou, mais tout va bien pour le Frenchie

Il venait à peine de commencer l’entraînement avec ses Knicks que Frank Ntilikina devait finalement se poser sur le côté à cause d’un pépin au genou : le meneur a pu s’exprimer sur son état de santé, rien de grave à signaler.

Premières vraies minutes devant les médias new-yorkais, première occasion de rassurer du monde sur ses cannes. Avec un programme ultra-chargé sur le mois de juin et un premier practice sous les ordres de Jeff Hornacek, le meneur savait qu’une galère pouvait vite arriver. Il faut dire qu’entre un match en France, un avion pris pour aller à la Draft, enfoncer sa casquette sur le crâne, retourner sur l’Hexagone en pleine nuit puis jouer dans la foulée la dernière rencontre de sa finale, Ntilikina s’exposait à un potentiel pépin physique. Et c’est bien sur ce Game 5 qu’un choc au genou intervenait, un qui le suivait en traversant l’océan Atlantique. Comme Frank l’a souligné lui-même, le contact du moment ne posait pas de problème mais c’est le lendemain et le surlendemain qui ont apporté différentes sensations, le premier entraînement sous le maillot des Knicks étant écourté par simple mesure de précaution.

J’ai juste eu un choc au genou, il est un peu endolori mais rien de grave. On a joué pas mal de rencontres en France, plus qu’ici en université donc j’étais un peu fatigué et c’est arrivé ainsi. On va voir ce que le staff médical en pense. […] J’ai commencé à m’entraîner hier, mais ensuite on a convenu ensemble que c’était mieux pour moi de prendre quelques jours de repos, donc on va voir ce que ça donne dans les jours à venir.

De quoi permettre à de nombreux fans français ou new-yorkais de respirer un bon coup, eux qui souhaitent tant voir la pépite tricolore cartonner dès son arrivée en NBA. Avant de fouler le Madison Square Garden pour la première fois de sa carrière en tant que joueur pro, Ntilikina sait qu’il y a aussi la case Summer League à potentiellement valider, mais qu’il ne s’agit pas d’une décision solo. La preuve, son entraîneur Jeff Hornacek qui s’est exprimé avec confiance face aux mêmes caméras, soulignant le fait qu’il s’agissait d’un processus long et que rien n’était pressé. Si Frank peut faire ses gammes en Summer League tant mieux, mais au pire des cas les Knicks le garderont au chaud et lui offriront un été de boulot dans la Big Apple, histoire de débarquer au top de sa forme en septembre.

Frank a juste une contusion au genou suite au Game 5 joué en France. Il a commencé à s’entraîner avec nous le premier jour mais au bout d’un moment ça a commencé à le gêner. On n’est pas pressés de le faire jouer immédiatement, je pense que ça ira. […] On va voir comment il se sent, il est géré deux fois par jour par notre équipe médicale donc s’il peut jouer quelques minutes (en Summer League) tant mieux, sinon ce n’est pas urgent. On a assez de temps devant nous pour qu’il s’entraîne à New York le reste de l’été.

On peut donc aborder le weekend en toute sérénité. La mesure de prévention de cette semaine n’est pas un signe de vraie blessure, on a juste un Frank Ntilikina victime d’un choc au genou et qui fait bien de ne pas forcer dessus. La suite au prochain épisode, si possible en Summer League.

Source : New York Knicks YouTube Channel

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top