Jeux Olympiques

DeMarcus Cousins est chaud pour les Jeux de 2020 : Japon, Tokyo, Godzilla, quoi de plus logique ?

MVP

Les Jeux de 2016 viennent de se terminer, mais le pivot des Kings est déjà chaud pour mettre son nom sur la liste de 2020, lorsque Tokyo sera la ville hôte.

Quel meilleur hommage pourrait-il y avoir en 2020, que celui de voir DeMarcus Cousins écraser la compétition à Tokyo, sous les yeux des descendants d’Ishirō Honda ?

Le réalisateur japonais, décédé il y a plus de 20 ans, est notamment derrière la série des Godzilla qu’on connaît aujourd’hui et qui a vu plus d’une suite au cinéma. Dans quatre ans, les Jeux Olympiques débarqueront dans la cité nippone et permettront donc à Team USA d’envoyer une nouvelle armada XXL, cette fois entraînée par Gregg Popovich. Est-ce que DMC sera de la partie ? Niveau envie, très certainement. Et on peut le comprendre, car lorsqu’il s’agit de remporter quoi que ce soit collectivement, le monstre formé dans le laboratoire de Kentucky n’a pas eu beaucoup de chance depuis son arrivée en NBA. L’expérience de cet été a donc fait le plus grand bien à Boogie, qui s’est récemment exprimé auprès du Boston Globe concernant la prochaine édition des JO. D’ici là, il y aura eu de nombreuses saisons jouées chez l’Oncle Sam, une free agency que tout le monde suivra avec impatience lorsque son contrat expirera, et le gâteau d’anniversaire aura 30 bougies aux couleurs des Lakers des Kings. Mais avant de prendre tout cela en compte et d’y ajouter l’aspect fatigue, il faut déjà vouloir représenter à nouveau son pays. Ce qui, comme on pouvait s’en douter, chauffe pas mal l’homme au bandeau.

Je suis ouvert à l’idée. Je serai plus âgé, donc cela dépendra évidemment de ma situation physique. Mais aujourd’hui, vu comment je me sens, ça me tente bien. Je pense que les gens ne comprennent pas à quel point gagner est difficile. Ils voient les membres de l’équipe et se disent automatiquement qu’on est censés gagner. Mais ce jeu international n’est pas similaire à celui qu’on connaît, ce n’est pas la même façon de jouer, donc il s’agit de s’ajuster pour chacun d’entre nous. »

On en parlait dernièrement, ici, l’entraîneur des Spurs désormais catapulté à la tête de Team USA ne sait bien évidemment pas encore qui sera de la partie pour squatter Tokyo en 2020, mais il pourra probablement avoir droit au soutien de Cousins. Car de la même façon qu’un Carmelo Anthony, qu’on a vu nettement plus en avant avec le maillot américain que celui des Knicks, DeMarcus pourrait polir son image en continuant à faire le boulot pour son pays, ce qui représenterait une douce consolation en comparaison avec le reste de l’année. Les Kings, même si on les adore pour leur capacité à colorer nos saisons régulières, sont à des années lumières de pouvoir remporter un titre, une réalité qui pourrait d’ailleurs faire fuir le géant dans deux ans. Mais plutôt que de parler de scénario catastrophique, imagions la peinture de Team USA aux prochaines olympiades et voyons qui pourrait se faire violence. Un petit Myles Turner, en progression constante dans l’Indiana ? Andre Drummond, qui voudra de l’or olympique pour aller avec celui mondial ? Anthony Davis afin de doubler la mise après le succès de 2012 ? Il y a quatre ans, on ne pouvait prédire l’éclosion de Jimmy Butler ou Klay Thompson pour ne citer qu’eux, sans parler de DeAndre Jordan. On verra donc qui lèvera le doigt, et osera prendre la place de Boogie dans le roster américain.

Pour qu’on puisse réaliser toutes les blagues possibles et imaginables sur Cousins à Tokyo, des références bidons à Godzilla en passant par Pacific Rim, on vote oui. Tout de suite.

Source : Boston Globe

Source image : demarcus-cousinsfunny.blogspot.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top