Jeux Olympiques

L’Australie gifle la Serbie en fin de match : 95 – 80, Dellavedova et Mills régalent

Matthew Dellavedova - Andrew Bogut - Patty Mills

L’Australie s’offre la Serbie après la France. Andrew Bogut et ses potes ne rigolent pas du tout en ce début de tournoi olympique.

Après la cinglante défaite infligée par les Australiens à nos Bleus samedi, nous avons passé pas mal de temps à critiquer l’équipe de France, à essayer de comprendre ce qui avait pu la pousser à déjouer autant, à montrer un tel manque d’envie et d’audace alors qu’un tournoi olympique est une compétition qui se joue à fond du début à la fin. Et aujourd’hui, après cette rencontre entre Serbes et Australiens, on prend conscience d’une chose : Andrew Bogut et ses frangins océaniens jouent vraiment très bien au basket. Ils viennent de taper l’une des meilleures nations du monde dans un match tendu et en faisant la différence dans le dernier quart, sans trembler…

Pour ce qui était annoncé comme un affrontement très physique, Andrej Lemanis – le sélectionneur australien – avait gardé le même 5 majeur que face à la France. Sasha Djordjevic lui, avait choisi d’opérer un léger changement puisque c’est Milan Macvan en lieu et place de Stefan Bircevic au poste 4 aux côtés d’un Miroslav Raduljica (25 points sur le match) qui pèsera de tout son poids tout au long de la rencontre. Sur les extérieurs, Milos Teodosic démarrait encore une fois sur la banc pendant que Stefan Markovic, Bogdan Bogdanovic et Nikola Kalinic gardaient donc leurs sièges de starters. L’entame est à l’avantage des Aussies. Patty Mills est bien agressif sans avoir forcément toujours la réussite avec lui dans ses tentatives mais, en revanche, Matthew Dellavedova est en feu. Il en est déjà à 10 points à la fin des 10 premières minutes et comme, dans le même temps, Andrew Bogut galope comme un cabri et fait de tout sur le parquet, ce sont les Australiens qui mènent de 3 points à la fin du premier quart (26-23).

Mais, tout de suite, la Serbie va faire ce qu’elle sait parfaitement faire : prendre (ou plutôt reprendre ici) le contrôle du match. Mirosalv Raduljica est bien servi sous le cercle. Il en profite pour marquer sans retenue et pour provoquer beaucoup de fautes. Milos Teodosic fait parler sa classe naturelle avec notamment un bijou de 3 points avec prise d’appui après un changement de direction en pleine course. Et les Serbes calment nettement leurs adversaires, résistent au défi physique proposé et défendent très sérieusement sur les extérieurs. Résultat : ils sont devant à la mi-temps après n’avoir encaissé que 14 points sur ce deuxième quart (43-40). Au retour des vestiaires, Djodjevic se fend à nouveau d’un petit « coup » de coaching avec deux changements par rapport à son cinq de départ. Teodosic est là à la place de Bogdanovic qui avait été très discret et Bircevic retrouve son poste 4.

Après un troisième quart très serré (22-20 pour l’Australie sur la période), les deux équipes débarquent dans la dernière ligne droit au coude à coude. On se dit alors que ces Australiens ont beau être vaillant mais que le talent et l’expérience des Serbes va payer. Et bien ce n’est pas du tout ce qui va se passer. Ce sont les vertus australiennes que nous allons voir dans ces 10 dernières minutes. Une très belle discipline collective en défense, une grosse détermination, un goût du combat sans limite… Et du talent, incarné par Matthew Dellavedova et Patty Mills sans oublier Andrew Bogut. Voilà ce que nous avons vu. Dans le sillage d’un « Delly » – qui finira avec 23 points à 7/8 au tir et 13 passes décisives -, d’un Mills à 26 points et d’un Bogut à 9 points, 12 rebonds, 6 caviars et 3 contres, l’Australie va littéralement gifler la Serbie dans ce dernier quart remporté 33 à 17 pour un score final de 95 à 80. Assez impressionnant, il faut bien l’avouer.

Bien évidemment, les Serbes sont capables de beaucoup mieux. On se demande pourquoi Milos Teodosic ne joue pas plus ou pourquoi ils ont autant raté leur fin de match mais on sait qu’il peuvent faire plus. En attendant, les Australiens ont deux victoires en deux matchs – contre la France et la Serbie – et ils tiennent clairement la corde pour finir deuxième du groupe derrière cette Team USA qui semble intouchable. 

boxscore serbia

boxscore Australie

Source image : France TV Sport

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top