Kings

DeMarcus Cousins et l’été 2018 : une date qui fait flipper certains, au point de vouloir parler transferts…

En voyant Kevin Durant quitter OKC et par conséquent placer Russell Westbrook dans une situation compliquée à un an de sa fin de contrat, certains pensent déjà à l’avenir de DeMarcus à Sacramento, qui pourrait être particulièrement tendu au gong de l’été 2018.

On en a vu, lu et entendu, des conneries sur le pivot des Kings. Rumeurs affolantes sur ses ‘envies’ de vouloir quitter la capitale californienne, alors qu’il s’agissait plus souvent de blabla basé sur son image bancale qu’autre chose, on connaît la chanson. DeMarucs l’a dit, répété et on peut le croire sur parole, son coeur est à Sacramento. Et quelque part, le simple fait de mentionner une nouvelle fois le mot transfert à côté de son nom, alors qu’il va très probablement réaliser sa meilleure campagne en carrière maintenant qu’il possède enfin un bon entraîneur et qu’il entre dans une nouvelle ère avec ses Kings, c’est un concept assez proche de celui évoqué précédemment. Mais l’intention ici n’est pas de vouloir placer des points d’interrogation supplémentaires autour de la bête, il est simplement de voir le contexte actuel et tenter de préparer la suite en alignant le plus d’éléments d’information possibles. D’où cette date, l’été 2018, qui fait déjà claquer pas mal de dents à Sacramento puisqu’il s’agit de la fin de contrat de leur meilleur joueur. Un pile ou face à la con sur les futures envies de Cousins ? Non. L’avis de Justin Termine, qui gère notamment une émission sur Sirius XM Radio ? Oui. Car lorsqu’il s’agit de préparer l’avenir et obtenir des avis variés afin de constituer le meilleur dossier possible, tout doit être pris en compte. Surtout de la nitroglycérine, comme dans notre cas ci-dessous. Attention, fans des Kings, on attache sa ceinture avant de lire…

Cela me rend fou. Comment ne pas vouloir transférer DeMarcus Cousins aujourd’hui…? Les Kings vont obtenir bien moins en retour dans un an. Et je comprends le fait qu’il y a un nouveau stade à Sacramento, tous les éléments qui vont avec également. Mais comment ne pas vouloir l’échanger cette année, alors que l’été prochain la franchise va se retrouver dans une situation à la Russell Westbrook ? Je pense qu’aujourd’hui, OKC est prêt à le transférer si un paquet suffisamment intéressant est proposé en échange, mais les équipes d’en face sont inquiètes car Russell pourrait partir ailleurs dans un an. Ces équipes vont donc attendre un an afin de donner le moins de valeur possible en échange de DeMarcus Cousins, et de son point de vue on peut aussi se demander pourquoi voudrait-il rester là-bas ? Il ne restera pas à Sacramento en 2018, s’il se plaint déjà aujourd’hui de ne pas être assez apprécié et estimé, il ne trouvera pas cela chez les Kings car il ne gagnera pas dans cette franchise. Il voudra donc rejoindre une équipe avec une organisation solide, ça va être rapide, et alors que tout le monde sait qu’il va partir pourquoi ne pas au moins chercher à le transférer ?

Bonjour les raccourcis, car mine de rien notre confrère sait déjà ce que chaque joueur va faire d’ici deux ans… Là où doit quand même souligner un point, c’est sur cette fameuse situation face à laquelle les Kings se retrouveront dans deux saisons, après avoir réussi à développer un talent comme on en trouve une fois tous les 10 ans : on vient d’assister à la gifle que le Thunder a dû manger en voyant KD partir contre peanuts, de nombreuses franchises vont devenir de plus en plus prévoyantes concernant leurs stars. Mais de là à mettre tous les joueurs dans le même sac ? Non. On vient de voir les changements opérés à Sacramento, que ce soit dans le coaching comme sur les parquets, le nettoyage est en cours et Vlade Divac semble déterminé à vouloir entourer sa star comme il faut. Et, avantage pour les fans des Kings, une participation en Playoffs cette année ou la prochaine pourrait représenter un élément de progression dans la tête du géant. Cependant, et c’est malheureusement là un des points qui pourrait vite se retourner contre la franchise californienne, il est clair qu’un gars comme DeMarcus va commencer à vouloir manger tout le monde s’il doit passer sa vie à stagner entre batailles de Playoffs et éliminations au premier tour. Ce qu’il veut, c’est pouvoir tabasser du bonhomme en juin, pas en janvier. Et il est clair qu’à Sacramento, il faudra du temps et de la patience pour envisager quelques brillantes soirées de printemps, un temps difficilement négociable avec un joueur de ce calibre.

Il n’est donc pas question de vouloir étiqueter DMC dès aujourd’hui, en l’affirmant sur le départ dans deux ans. Cependant, et c’est un sujet qui va devenir de plus en plus sensible au fil des mois, il est clair que les envies de succès majeurs pourraient faire bouger l’intérieur vers une autre franchise, forçant ainsi les Kings à devoir préparer la suite pour ne pas se retrouver à poil comme le Thunder. Tendu, tendu…

Source image : Rocky Widner / NBAE

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top