Pistons

Rip Hamilton devrait avoir son maillot retiré à Détroit : bientôt le Sheed, c’est la loi !

C’était attendu, évident, comme 2 et 2 font 4 ou le jaune qui mélangé au bleu donne du vert. En voyant quelques premières légendes du titre de 2004 être honorées par les Pistons, un nouveau client devait obtenir sa consécration : Richard, c’est ton tour.

Il avait participé à la cérémonie réservée à Ben Wallace. Il avait également pris part au superbe moment proposé à Chauncey Billups ce mercredi. Mais pour Rip, ou Richard selon l’administration ? Pas de maillot retiré, du moins pas encore et surtout pas avant ces deux monstres du Michigan, le premier ayant symbolisé les Pistons pendant toutes les années 2000 et le second menant la franchise à un titre grâce à des performances qui lui offriront le trophée de MVP des Finales. Cependant, comme mentionné en introduction, il est beaucoup trop difficile de séparer Billups et Hamilton. De la même manière que Parker sera lié à jamais à Ginobili ou Westbrook à Durant, comment ne pas réserver un hommage à Rip, surtout après tant d’années de contributions à Détroit ? Certes, le divorce n’était pas propre et l’arrière avait vagabondé entre Washington et Chicago, mais les fans et surtout le management de la franchise ne pouvaient sortir le coup de l’aveugle face aux statistiques du garçon, plus d’une fois clutch lorsqu’il fallait planter du gros tir à mi-distance après une course effrénée derrière les écrans : meilleur scoreur des Pistons entre 2003 et 2010, sachant que l’équipe allait systématiquement en Finale de Conférence, difficile de ne pas s’incliner. Et c’est justement ce que le Detroit Free Press a confirmé ce vendredi, une bonne nouvelle attendant prochainement le clan Hamilton.

Aucune date n’a encore été stipulée ou même décidée, mais selon une personne au sein de la franchise et en lien direct avec les décisions principales, Richard Hamilton sera bien le prochain membre de l’équipe championne en 2004 à voir son maillot être retiré chez les Pistons, le numéro 32.

Neuf saisons à près de 18 points, 4 rebonds et 4 passes de moyenne, tout en apportant la cardio la plus respectée de la Ligue grâce à son jeu tout en déplacement, Rip n’était peut-être pas le joueur le plus marquant ou attirant mais son impact était fondamental dans la réussite des siens. Son masque, son corps de facteur, ses prises d’écrans impeccables et ses lancers grattés avec une expérience exemplaire, Hamilton était tout simplement la machine à scorer à qui on donnait la balle il y a dix ans, lorsque les Pistons cherchaient deux points. Son maillot sera donc bientôt retiré, probablement la saison prochaine, aux côtés d’un autre joueur… Car s’il y a une logique que la franchise du Michigan devra respecter, c’est bien celle de récompenser tout un groupe, héroïque face aux Lakers de Shaq et Kobe. Certes, Tayshaun Prince et Rasheed Wallace n’ont pas les statistiques et l’impact de joueurs ayant leur maillot retiré, mais peu d’équipes ont été aussi marquantes que celle des années 2000 à Détroit, tenant le regard avec les Bad Boys des années 80 en terme d’adoration de la part du public.

On vérifiera donc si Stan Van Gundy et ses potes feront le bon choix, mais on préfère vous prévenir : s’il y a une cérémonie pour le Sheed au Palace, on prend l’avion direct. 

Source : Detroit Free Press

Source image : ESPN.br

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top