Knicks

Preview de Knicks – Pistons, ou le combat de deux franchises en mal de victoires…

Deux défaites d’affilée pour les visiteurs du Michigan, quatre pour les pensionnaires de la Big Apple avant le « choc » de ce mardi soir au Madison Square Garden. Mais cette nuit (à 1h30 en France), la victoire va faire plaisir dans les chaumières pour l’un des deux antagonistes qui ne redemandent qu’à gagner, désespérément…

D’une part, les Pistons de Stan Van Gundy auraient pu se passer de ces deux faux-pas, concédés respectivement mercredi à Atlanta puis samedi à domicile contre les Celtics. A chaque fois pourtant, Andre Drummond a sorti le bleu de chauffe avec deux énormes double-doubles à la file (25 points/12 rebonds et 22 unités pour 22 prises !). Or, ses coéquipiers n’ont pas su l’épauler correctement, Reggie Jackson le premier, que ce soit dans le registre offensif et surtout défensif. Les meneurs d’en face, autrement dit Jeff Teague et Avery Bradley, s’en sont donné à cœur joie sans également compter sur un apport assez suffisant du banc pour pouvoir contrer cette mauvaise passe. C’est fort regrettable puisqu’avant cela, Detroit avait réussi à engranger huit succès en onze confrontations sur le mois de décembre jusqu’ici. Dès lors, « Dédé » et sa compagnie savent ce qu’ils leur restent à faire dans la Grosse Pomme cette nuit, c’est-à-dire retrouver totalement un axe dominateur Jackson/Drummond tout en espérant un sursaut d’orgueil de la part d’un Stanley Johnson, d’un Marcus Morris ou d’un Steve Blake sur plusieurs séquences.

A l’inverse, d’autre part, les Knicks sont dans une posture nettement plus négative. Depuis leur triomphe opportuniste face à des Bulls au bord de la syncope le 19 décembre, pas la moindre victoire à se mettre sous la dent, balayés par le Magic, les Cavs, les Hawks et enfin les C’s. L’échec lors de la venue d’Evan Fournier et de son Magic il y a plus d’une semaine a quelque peu miné le moral des troupes avant le début du road-trip, de même que l’absence de Melo à la Quicken Loans Arena de Cleveland n’a pas arrangé les choses. Si Kristaps Porzingis a tenu la baraque comme il le pouvait après son passage à vide en début de mois, les Knicks auront besoin de retrouver de l’agressivité en tant que groupe et d’imposer un tempo rapide, le leur, en lien avec une défense préparée avec soin sur tous les fronts.

Quoi qu’il arrive dans cette rencontre prévue pour 1h30, victoire il y aura pour l’une des deux écuries afin de plonger en 2016, l’esprit un tantinet plus rassuré. Pour les besoins du pronostic, on pourrait tabler sur un court mais précieux succès de New York dans les ultimes minutes. Entre 6 et 10 points d’écart pour les locaux : allez, ça se tente ?!

Source image : Frank Franklin II AP

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top