Magic

Dwight Howard de retour à Orlando : ce soir, le Magic doit bomber le torse face à la bête

Si certains fans du Magic sortiront les mouchoirs lors des présentations des Rockets et de leur pivot titulaire, d’autres viendront avec leurs couteaux aiguisés afin de s’occuper définitivement de la bête. Houston – Orlando, c’est ce soir à 1h du matin.

Un match qui, bien évidemment, aura comme goût particulier le déplacement de Dwight dans son ancienne arène, celle où il fût trois fois nommé Défenseur de l’Année et où il terrorisera un paquet d’intérieurs grâce à ses qualités athlétiques hors du commun. Car oui, on peut tout à fait le tacler aujourd’hui sur son attitude générale ou son manque de développement offensif au poste-bas, mais il y a une chose qu’on ne pourra jamais nier : D12 a marqué l’histoire de la franchise bleue et blanche, un passage fantastique qu’il ponctua notamment par une participation aux Finales de 2009. Participation rapide certes puisque les Lakers de Kobe s’occuperont des jeunes de Stan Van Gundy, mais Howard est bien ce géant aux épaules surnaturelles, qui aura probablement son maillot retiré au Magic lorsque l’eau aura définitivement coulé sous les ponts et quand les plus fervents critiqueurs se rendront compte du boulot effectué par l’intéressé pendant huit longues années. Ce n’est certainement pas en y tournant à 18 points, 12,7 rebonds, 2,1 contres et à 57% au tir que vous allez terminer en quatrième de couverture, surtout quand on se souvient de l’effectif qui l’entourait. Un mariage fait pour durer mais qui terminera dans la boue, Dwight faisant la moue et partant vers les Lakers avant de rejoindre les Rockets. Typiquement le genre de trajectoire qui nous mènera vers un retour à la maison en fin de carrière, sous l’ovation d’un public qui ne jurait que par lui. You read it here first.

Mais ce soir, c’est bien du côté des hôtes que nous nous pencherons, car l’heure est bien venue de taper du poing sur la table, et avec autorité. Depuis le départ d’Howard, six rencontres ont été jouées entre lui et le Magic, quatre victoires à son actif et des statistiques assez gonflantes. Pas la meilleure des performances l’an dernier lors de sa seule visite en Floride, mais gêné par des pépins physiques il avait ensuite dû mettre un terme à sa saison régulière. Alors qu’en ce moment ? Tout va bien, du moins physiquement, un bon rythme qui lui a notamment permis de claquer un 23 points et 14 rebonds à… 10/10 au tir il y a un mois, quand Vavane Fournier et ses potes s’étaient rendus à Houston. Une victoire compliquée pour les Rockets, sauf que depuis le staff a bien changé et le soleil semble pointer son nez dans la franchise texane. Côté Orlando ? Même état d’esprit, une température excellente pour ce jeune groupe enfin dirigé par un vrai entraîneur, et qui a montré sa capacité à tenir du gros à la maison comme en déplacement. Ce soir, il faudra certes faire sans Elfrid Payton, mais il faudra surtout signer un vrai virage tourné vers l’avenir, en remportant le duel face au numéro 12. Plus qu’une question de bilan, c’est surtout une histoire de fierté et de confiance qui est en jeu, comme de revoir son ex en étant dans une situation professionnelle impeccable : ce n’est pas obligatoire, c’est simplement mieux pour nettoyer la cicatrice en profondeur. Et en voyant l’enthousiasme montré par ce groupe solidaire aux dents longues, on souhaite obtenir un match serré, engagé, avec un vrai respect pour ce que D12 a accompli mais aucun respect pour repartir avec la victoire.

Ce soir, Deron Williams ne fera pas son retour à Brooklyn mais Dwight Howard aura bien les pompes sur le parquet du Magic. Un moment toujours compliqué pour la franchise, sauf qu’elle possède enfin ce qu’elle n’a pas eu par le passé : une équipe compétitive, soudée, capable de mettre à terre des gros aux mollets un peu trop gonflés. Cela tombe bien, ça ressemble plus ou moins à ‘Superman’…

Source image : Zimbio

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top