Blazers

Carmelo Anthony flingue les Blazers : 37 pions pour lui et la win pour les Knicks

C’est un vrai ouf de soulagement qui a dû être poussé par tous les fans des Knicks à l’issue de ce match tendu à Portland. Car, non seulement leurs protégés ont mis fin à une série de défaites qui en était à quatre quand ils sont entrés sur le terrain mais, en plus, leur idole, un certain Carmelo Anthony, a produit une performance de très haut niveau ce qui ne lui était pas arrivé depuis quelques semaines maintenant.

Dans une rencontre où New-York a été derrière au score pendant la grande majorité du temps et accusait encore 10 points de retard à l’orée du dernier quart, « Melo » a fait le boulot qu’on attend d’un patron. Il a maintenu son équipe la tête hors de l’eau pendant tout l’affrontement et n’a pas tremblé une seconde quand il a fallu transformer un paquet de lancers-francs pour assurer la gagne en fin de match. Au final, ce sont 37 points à 13/21 au tir qui viennent garnir la feuille de l’ailier de Big Apple sans oublier 6 rebonds, 2 passes décisives, 1 interception et 2 contres. Voilà ce qu’on appelle une ligne de stats bien complète ! Voilà une victoire qui fait le plus grand bien aux Knicks.

112-110 en score définitif car Damian Lillard n’a pas pu rentrer – sur le gong final – ce tir qui aurait fait tellement mal aux visiteurs. « Dame » a arrosé (11/28) pour 28 points accompagnés de 8 rebonds et 4 caviars pendant que son acolyte également accro à la « croque », C.J. McCollum plantait 8 de ses 17 tentatives pour 22 points. Mais, comme souvent, les deux arrières des Blazers ont du se sentir assez seuls. En effet, même si Allen Crabbe y est allé de 17 unités en sortie de banc, ce sont bien les remplaçants des Knicks qui ont fait de grosses différences suppléant parfaitement Carmelo. 46 points sont venus du banc new-yorkais contre 31 pour celui de Portland. Car si les titulaires Porzingis et Calderon ont été affreux (0/10 au tir à eux deux), la triplette composée de Derrick Williams, Lance Thomas et Kyle O’Quinn pèse 37 points et 12 rebonds.

C’est grâce à ces gars ainsi qu’à Langston Galloway que les Knicks ont refait, en à peine plus de trois minutes, un écart de 10 unités en début de quatrième quart. C’est grâce à eux toujours que les hommes de Derek Fisher sont passés devant alors que Melo prenait un peu repos (amplament mérité) sur le bord du terrain. La suite, on la connait. Une fois devant, New York n’a plus lâcher et s’est appuyé sur Anthony pour finir le job avec sang-froid.

Il n’y a pas du tout de quoi s’emballer côté Knicks, battre les Blazers cette saison n’a rien d’exceptionnel mais nous avons vu des bonnes choses dans ce match et il ne reste plus qu’à espérer les revoir le plus régulièrement possible. Pour Portland, c’est différent car cette quinzième défaite concédée dans le money time va laisser un goût amer. 

Chaud le Melo, chaud ! 

boxscore knicks

boxscore blazers

Source image : twitter /@NBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top