News NBA

Gregg Popovich nommé à la tête de Team USA : médaillé avec Tim Duncan à Tokyo 2020 ?

Grand favori à la succession de Mike Krzyzewski depuis l’annonce de son retrait suite aux Jeux de Rio qui se dérouleront l’été prochain, Gregg Popovich a donc répondu favorablement à l’appel de Jerry Colangelo et mènera Team USA  jusqu’à la prochaine olympiade japonaise dans cinq ans.

Le bijou est entre de bonnes mains. Choyé par le coach de l’université de Duke depuis 2005 avec un bilan à peine croyable de 75 succès pour 1 seule défaite en l’espace de dix années, le squad américain retrouvera l’un des coaches les plus anciens et les plus respectés de NBA. À 66 ans, Gregg Popovich c’est 19 saisons à San Antonio, 1022 victoires et 5 titres de champion auxquels on peut rajouter trois trophées de Coach de l’Année, des trolls légendaires en antenne nationale et la construction d’un jeu léché à base de passes et de mouvement sans ballon qui a révolutionné la Grande Ligue. Les futurs internationaux américains vont très vite le comprendre, les personnalités passent au second plan avec « Pop » qui n’est pas vraiment du genre à laisser un joueur sur le parquet pour lui permettre de faire tomber un vieux record. Tout est une question de gestion des forces et présence et d’alchimie collective.

« Je suis très honoré de pouvoir représenter notre pays en tant que coach de l’équipe nationale des Etats-Unis. Tout ce que le programme a accompli sous la direction de Jerry Colangelo et Mike Krzyzewski lors de la dernière décennie est absolument incroyable. Je vais faire mon maximum pour conserver ce niveau d’excellence établi par Jerry, Coach K et les nombreux joueurs qui ont sacrifié leur temps pour leur sélection nationale. »

Les réponses banales avec un sourire en coin attendront donc le training camp de 2017, qui correspondra à la prise de fonction de Gregg Popovich sur le banc de Team USA pour un mandat de trois ans et qui se terminera après les Jeux Olympique de Tokyo en 2020. Suivant Rio, Mike Krzyzewski restera autour de la sélection en tant que conseiller de luxe afin d’assurer une continuité avec son travail depuis plus d’une décennie. Connaissant le professionnalisme des deux hommes et la dévotion patriotique qui existe chez nos cousins de l’Oncle Sam, leur entente devrait être cordiale et l’avenir de la sélection américaine encore écrite en lettres dorées.

Suite à cette annonce, une question nous traverse quand même l’esprit : comment « Pop » va-t-il trouver le temps d’enrichir sa cave dans le pays bordelais avec cette nouvelle casquette ? Engagé avec San Antonio jusqu’en 2019, le Texan risque d’être bien occupé. Raison de plus pour donner les clés du camion à Becky Hammon en Summer League et Ettore Messina en pré-saison, comme il a commencé à le faire.

Source : USA Basketball

Source image : tripledouble360.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top