Grizzlies

Le Media Day 2015 des Grizzlies : une saison sous le signe de l’Ourson ?

De nombreuses franchises réalisaient leur rentrée ce lundi en ouvrant leurs portes aux différents médias. Interviews, photos, retrouvailles : tout était fait pour que la reprise se fasse avec le sourire. On va justement sur la route de Memphis, sans Eddy Mitchelll, mais pour faire un premier bilan d’avant-saison !

Tombés sous les coups des Warriors en demi-finale de Conférence, les Grizzlies reviennent avec beaucoup d’ambition pour 2015-16. Entre expérience, thug attitude et continuité dans le groupe, les objectifs sont élevés et ils sont convaincus d’une chose : cette année est celle des Ours.

  • Les jeunes joueurs ayant fait des allers-retours en D-League la saison dernière (coucou Russ Smith, Jarnell Stokes et Jordan Adams) sont persuadés d’avoir beaucoup appris lors de leurs passages au Iowa Energy. Suffisamment pour arriver avec plus de confiance et la volonté de s’imposer dans un effectif âgé. Ca tombe bien, Dave Joerger attend d’eux de mettre le feu en sortie de banc pour apporter ce petit plus qu’il a parfois manqué aux Grizzlies la saison dernière. Mike Conley confirme, cette cure de jouvence offre des opportunités et des qualités différentes à Memphis. Pour Adams, il faudra quand même patienter un peu car une blessure au genou l’empêche d’être à 100% actuellement. Il pourra faire connaissance avec le rookie Jarell Martin à l’infirmerie, le 25ème choix de la dernière Draft étant out à cause d’une fracture au pied gauche.
  • Rayon blessure, on retrouvera Mike Conley dans son rôle du vengeur masqué dans le Tennessee. Le meneur va continuer de porter sa protection encore quelques temps. Pour autant, il se sent en pleine forme pour attaquer la saison avec en prime un esprit revanchard. Pas question pour lui de se cacher derrière les blessures pour expliquer l’élimination l’an dernier, la chance fait partie du jeu à l’Ouest. Même avec les ennuis physiques durant les Playoffs, l’équipe aurait dû mieux jouer.
  • Est-ce que cela signifie changer de style ? Pas forcément, Dave Joerger continue à faire de la résistance et va encore s’appuyer – à juste titre mais à contre courant – sur une solide doublette dans la raquette, Marc Gasol et Zach Randolph. Bien entendu, Jeff Green pourra prendre le rôle de stretch 4, mais on reste sur du classique pour entamer les matches. D’ailleurs l’ancien de Boston sera attendu en meilleure forme que l’an dernier après son trade où il n’a pas apporté ce qu’on attendait de lui, loin de là. Avec une préparation complète cette saison au sein de l’effectif, il doit faire beaucoup mieux. C’est en tout cas ce qu’il affirme lui-même, on attend les actes liés à ces belles paroles.
  • Est-ce que cela signifie plutôt rentrer des shoots extérieurs ? Certainement. Matt Barnes sait cela, Courtney Lee sait cela, Jeff Green sait cela. Tous ont bossé là-dessus, entre autres, cet été. Vince Carter a également paru plus affuté, son adresse sera attendue elle aussi sur de courtes séquences. Idem pour Jordan Adams lorsqu’il sera à 100%.
  • L’âge des cadres, un problème ? Ce n’est pas leur avis ni celui de Dave Joerger et encore moins du GM Chris Wallace. Marc qui vient de voir son frère de 35 ans dominer l’Europe du basket est serein sur le sujet. L’expérience est une force et avoir connu autant des campagnes par le passé doit désormais servir les Grizzlies qui ne sont plus des oursons de 6 semaines. Zach Randolph en a bien conscience : « je ne dirais pas que la fenêtre [pour le titre] se referme, mais il est temps de gagner. » L’objectif est clair.
  • Et pour le remplir, les Grizz’ comptent bien s’appuyer sur le soutien de toute la ville. Un soutien qui a marqué le nouvel arrivant Matt Barnes mais qui a également une grande importance aux yeux des anciens, à l’image de Tony Allen qui a trouvé chaussure à son pied dans le Tennessee. Fear the Bears.

Avant même que la saison débute, les joueurs de Dave Joerger veulent sentir l’odeur du sang qui règne en Playoffs. L’expérience des uns et l’insouciance des plus jeunes feront-elle bon ménage pour les emmener en bonne position à ce moment-là ? Et ensuite ?

Ce sont donc des joueurs motivés et ambitieux qui ont maintenant retrouvé le chemin de l’entrainement à Memphis. Suffisant pour faire basculer les Grizzlies d’outsiders à favoris ? Rendez-vous dans les semaines à venir.

Source : Grizzlie Bear Bluesa

Source image : @memgrizz

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top