Hall of Fame NBA

Dikembe Mutombo, Spencer Haywood, Dick Bavetta, Calipari, JoJo White et Lisa Leslie : Hall of Famers !

La nouvelle classe qui intégrera le Hall of Fame a été annoncée ce lundi ! Du beau monde pour rentrer au panthéon de la balle orange, notamment le grand Dikembe Mutombo qui ponctue sa légendaire carrière avec le point d’exclamation rêvé.

Quelques 19 saisons jouées en NBA, à terroriser les attaquants adverses en calant ses énormes mains devant l’arceau, le géant formé à Georgetown a marqué toute une génération de fans grâce à son sens du sacrifice, sa défense de fer et une voix tout simplement inimitable. Les chiffres sont bien là, comme pour rappeler l’immensité de son corps et de son parcours chez les grands : 8 fois All-Star, 4 fois élu Meilleur Défenseur de l’Année, 2ème meilleur contreur de l’histoire avec 3289 cakes, pas la moindre bague mais un sourire d’enfant gravé dans les mémoires ! Aujourd’hui confortablement installé dans son rôle d’ambassadeur de la NBA, de la même façon qu’un Mace Windu au Conseil Jedi, le pivot rejoindra ses anciens adversaires avec une émotion probablement aussi grande que celle montrée à Denver, lorsqu’il battait les Sonics de 1994.

Mais il n’est pas seul ! Spencer Haywood fera lui aussi son entrée au paradis des basketteurs, après avoir justement marqué Seattle et avant cela Denver en ABA. Un petit 20-10 de moyenne en carrière pour ce magnifique intérieur, malheureusement rongé par son addiction à la coke dans les années 70, champion avec les Lakers en 1980 et dont le maillot est retiré du côté des Sonics. Il aura droit à la compagnie de Jo Jo White, légende peu connue des Celtics dans le grand public, pourtant MVP des Finales en 1976 et 7 fois All-Star. Son numéro 10 est bien retiré à Boston, mais il aura fallu du temps pour le voir rejoindre le Hall of Fame : seuls lui et Cedric Maxwell étaient les MVP des Finales éligibles n’ayant pas eu droit à leur ticket !

Tout aussi connus mais moins médiatisés que les trois athlètes mentionnés ci-dessus, John Calipari des Kentucky Wildcats, Lisa Leslie de WNBA et Dick Bavetta, meilleur ami des Lakers. L’arbitre de 75 ans a sifflé pendant 39 ans en NBA avant de donner sa dernière faute la saison dernière, une retraite amplement méritée malgré les histoires entourant les séries de Los Angeles au début des années 2000. Quoi qu’il en soit, ce sont 2635 matches qui auront été gérés par l’homme, aujourd’hui tranquillement assis sur le côté. ‘Coach Cal’ n’a pas eu de chance cette saison en perdant avec ses intouchables Wildcats, battu par Wisconsin il sera cependant accueilli par des légendes en septembre prochain. Légende vivante du circuit universitaire en ayant formé un paquet de stars mais aussi pointé du doigt pour ses techniques de recrutement des fois limites, John a remporté le titre NCAA en 2012 et verra probablement la pépite Towns le quitter cet été. Enfin, Leslie a elle aussi marqué le basket de toute sa grandeur, dunkant notamment pour la première fois en WNBA et offrant un palmarès quasiment intouchable : 4 médailles d’or olympiques, 2 fois championne, 3 fois MVP de la saison, meilleure marqueuse et rebondeuse de l’histoire de la WNBA… La totale.

La cérémonie aura lieu le 11 septembre prochain à Springfield, l’occasion pour tout le monde de sortir son décodeur afin de comprendre le speech de Dikembe. Quoi qu’il en soit, c’est une belle classe qui nous a été dévoilée !

Source : Twitter

Source image : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top