Hawks

Avec un calendrier hardcore, les Hawks peuvent-ils continuer à planer dans le Top 4 à l’Est ?

C’est la bonne petite surprise de la Conférence Est cette saison, aux côtés des Bucks qui ont aussi bien commencé leur campagne : les Hawks sont actuellement sur le podium à l’approche de Noël, mais les doutes subsistent concernant cette franchise. Alors, ça part ou ça reste à la table des grands ?

Nouvelle victoire hier soir, nouvel adversaire qui découvre que prendre cette équipe à la légère n’est plus une trop bonne idée. Si le public d’Atlanta reste toujours aussi faible et préfère se planquer dans son canapé plutôt qu’afficher sa face à la Philips Arena, les joueurs quant à eux continuent d’apprivoiser le système imposé par Mike Budenholzer depuis maintenant 18 mois. Au menu cette année, toujours autant de mouvement de balle (3ème de la NBA avec plus de 25 caviars), une défense qui était en vacances en novembre avant de resserrer ses espaces (2ème à l’Est), le tout mélangé pendant 20 minutes puis envoyé au four pendant 2 mois pour donner le résultat suivant : 17 victoires pour 7 défaites, une belle place de 3ème à l’Est, avant d’attaquer la vraie saison. La vraie saison ?

Il faut dire que, statistiquement, les copines de Paul Millsap ont autant apprécié leur calendrier que Glen Davis concernant celui de l’Avent. Avec 15 de leurs 17 succès contre des équipes aux bilans négatifs, il faut en effet prendre avec des pincettes ce statut de ‘franchise balèze’ cette saison. Même soupir quand on se penche sur leurs défaites, puisque 4 des 7 soirées déprimes ont eu lieu face à des armées considérées comme faisant partie de l’élite. C’est pour ces deux raisons majeures que le test à venir, celui qui a commencé hier soir et durera jusqu’à la mi-Janvier, sera des plus déterminants, puisqu’il permettra au squad d’Atlanta de confirmer ses progrès ou retomber dans le ventre mou de la Ligue. Jugez plutôt par vous-même : Cleveland, Houston, Dallas, Clippers, Milwaukee, encore les Bucks, Cleveland, Utah, Portland, Clippers et Memphis, ça va non ? Même le petit diner aux chandelles avec le Jazz a lieu… du côté de Salt Lake City, pas la pire des destinations mais un match à prendre tout de même au sérieux. Ce programme terrifiant devrait effrayer plus d’une équipe et ainsi équilibrer le bilan après un début de saison façon boulet de canon, mais comme les Hawks ont montré face aux Bulls hier soir, tout est possible quand leur défense est bien présente.

Pire total de points de la saison pour Chicago, un neuvième adversaire qui ne parvient pas à planter la centaine sur les onze derniers affrontements, Al Horford qui retrouve tranquillement son statut de All Star (21 points, 10 rebonds et 6 passes à 10/19) : voilà le genre de victoire qui, comme à Washington quelques semaines auparavant, permet de prendre le boys band mené par Kyle Korver au sérieux. Pour que le podium reste d’actualité et que les papiers se multiplient concernant cette franchise souvent laissée de côté, il faudra continuer sur la bonne marche récente et faire confiance au banc qui prend une vraie belle dimension cette saison, notamment Dennis Schroeder et Mike Scott qui sont devenus de solides options même en toute fin de rencontre. Quand on pense que le doute survolait A-town en octobre à cause des galères involontairement imposées par Danny Ferry via des mails douteux, on peut se dire que Mike Budenholzer a réalisé un petit miracle en demandant à ses joueurs de rester concentrés sur la balle orange. Mission accomplie, jusqu’ici.

Le 9 janvier 2015. Jusqu’au 9 janvier 2015, les Hawks et leurs quelques fans seront en apnée devant ce calendrier fatal qui devrait rééquilibrer leur bilan et ainsi replacer la franchise dans les places 4-5 de l’Est. On conseille cependant à leurs adversaires de ne pas se ramener en soquettes, car cette équipe est bien capable de terminer sur le podium cette saison…

Source image : soaringdownsouth

4 Commentaires

4 Comments

  1. HoraceGrant

    18 décembre 2014 à 19 h 41 min at 19 h 41 min

    D'abord les Bulls, puis les Cavs (Film X sur leur propre parquet, c'est beau.), pour l'instant on fait un sans faute pour notre "Grand test".

    • TrashTalk

      19 décembre 2014 à 5 h 56 min at 5 h 56 min

      C'est en effet un énorme signe de progression au sein de cette franchise, le type de rencontre où toute l'équipe s'écroulerait.

      • HoraceGrant

        21 décembre 2014 à 11 h 07 min at 11 h 07 min

        Bulls : Fait.
        Cavs : Fait et sans Teague.
        Rockets : Fait et sans Teague.

        On peut glaner la deuxième place si on tient jusqu'à notre prochaine confrontation face à wiz. La première ? Jamais, Toronto a le calendrier le plus sympa de la ligue.

        • TrashTalk

          22 décembre 2014 à 9 h 10 min at 9 h 10 min

          Toronto a quelques déplacements, en fait ça va se jouer sur les rencontres à l'Ouest car Atlanta et les Raptors ont peu joué là-bas. Mais bon cette semaine j'ai crié sur chaque match et même si je pense que Boss ne sera pas joueur de la semaine il a fait un taff monstrueux sur Gasol, Love et Dwight.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top