Suns

Les Warriors se brûlent sur les remplaçants des Suns emmenés par Isaiah Thomas

Quand les Suns reçoivent les Warriors, on s’attend toujours à un match offensif et très rythmé. Des gâchettes des deux côtés, des coachs adeptes d’un jeu rapide, de quoi se régaler. Si le premier quart-temps était conforme aux attentes, c’est surtout lors de l’ultime période que la rencontre a basculé, Golden State s’écroulant devant les remplaçants des Suns emmenés par Isaiah Thomas.

L’absence de Klay Thompson était-elle annonciatrice de difficultés pour Golden State ? Il s’agit en tout cas d’un fait rare puisque l’arrière n’avait raté qu’un seul match (pour raison familiale) depuis le début de sa carrière. Aux Suns d’en profiter, eux qui s’appuient sur une rotation axée sur la vivacité sur les bases arrières (Goran Dragic – Eric Bledsoe – Isaiah Thomas – Gerald Green). De quoi prendre de vitesse Steph Curry (28 points, 10 passes, 10 balles perdues) et Leandro Barbosa (12 points) ? Une chose est sûre, les automatismes ne sont pas les mêmes entre le Brésilien et le seul membre disponible des « Splash Brothers » que lorsque le duo Curry-Thompson est réuni.

Et pourtant cela a semblé suffisant pendant les trois premiers quart-temps. Avec l’aide de Draymond Green (22 points et 9 rebonds), les Warriors dominaient les Suns et entamaient le dernier acte avec 8 points d’avance. Le break n’était pas fait, mais l’avantage restait bien présent. C’est alors que Jeff Hornacek a pu s’appuyer sur ses jokers de luxe Isaiah Thomas et Gerald Green qui vont être auteurs de 31 des 36 points de Phoenix durant cette période remporté de 20 points. Le lutin termine le match à 22 points (15 dans le 4ème quart) en arrosant (4/13 mais 13/14 aux lancers francs), accompagnés de 7 passes en 27 minutes. Le marsupilami lui score 19 points (16 dans la dernière période) à 6/12 dont 4/7 à 3 points en moins de 19 minutes. Ils ont sonné la révolte des Suns à eux deux pour faire plier la bande à Stephen Curry. Il faut dire qu’en rendant 27 ballons (plus mauvaise performance de leur saison), les Warriors se sont compliqués la tâche.

Il n’y a donc plus d’équipe invaincue en NBA. L’agressivité d’Isaiah Thomas couplée à l’absence de Klay Thompson et au manque de soin pris par Golden State pour conserver la balle en sont les principales raisons.

Highlights Isaiah Thomas

Source image : Cheryl Evans – azcentral sports

Source vidéo : Youtube

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top