Magic

Tobias Harris prive les Sixers de leur première (et dernière ?) victoire : catch-and-shoot au buzzer !

Screenshot 2014-11-06 at 03

Les pensionnaires du Magic d’Orlando sont parvenus à s’échapper de Philadelphie avec le magot en poche, une win (91 à 89) enlevée des mains des Sixers grâce un shoot très ‘clutch’ de Tobias Harris.

Dans ce duel de losers notoires cette nuit au Wells Fargo Center de Philadelphie, une des deux teams les plus en galère lors de la première semaine de compétition avait l’opportunité de débloquer son compteur de victoires. Avec beaucoup de sang-froid, ce sont les Floridiens du Magic d’Orlando qui repartent avec le précieux sésame, un succès 91-89 validé lors de l’ultime possession d’une partie qui a observé Tobias Harris crucifier les locaux au buzzer !

Malgré son apparence trompeuse, cette rencontre peu « bandante » à première vue fut très disputée, avec beaucoup d’envie affichée des deux bords. Au cours de cet intense pugilat, Tony Wroten (27 points et 8 passes décisives) et les Sixers étaient concentrés comme jamais afin de ne pas laisser ce game leur échapper. L’avantage changeant de camp sans arrêt, l’indécision devient de plus en plus palpable à mesure que les visiteurs du soir haussent leur niveau de jeu défensif, Elfrid Payton en tête (8 unités, 6 prises au rebond et 5 offrandes). Derrière l’impact de leur « assurance vie », à savoir Nikola Vucevic (17 points et 5 rebonds), les agressifs protégés de Jacque Vaughn trouvent constamment le moyen d’éteindre les encouragements d’un public survolté qui reste totalement muet sur la sortie sur blessure de Nerlens Noel, touché assez sérieusement à la cheville.

Néanmoins, le suspense est à son comble à l’entrée des toutes dernières secondes. Touché par la grâce, Henry Sims égalise sur un jumper au périmètre. Toute le monde présent dans la salle espère alors une prolongation mais Tobias Harris avait imaginé un tout autre scénario… Ni une ni deux, sur un ultime système dessiné pendant le temps-mort, il jaillit au sortir de l’écran posé par Channing Frye et, avec deux joueurs à ses trousses, réceptionne la passe de notre Français Evan Fournier pour aller crucifier la ville de Philadelphie tout entière sur un catch-and-shoot létal, juste avant que le gong final ne retentisse ! 18 points et 8 rebonds pour l’ailier de 22 ans. Le Magic exulte sans essayer de contenir sa joie ; les Sixers, à l’inverse, y auront cru jusqu’au bout. En vain…

Bref, cette rencontre ne pouvait se terminer autrement, partagée entre les rires des uns et les larmes des autres. Le réveil de demain matin s’annonce rude pour Brett Brown et ses troupes qui accueilleront Chicago vendredi soir. De leur côté, Orlando tentera de s’offrir une deuxième victoire de suite en recevant les Louveteaux du Minnesota, ceux-ci commençant fort leur road trip grâce à une belle victoire glanée sur le parquet des Brooklyn Nets cette nuit (98-91).

Source image : NBA League Pass

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top