Magic

Victor Oladipo fait le show, Aaron Gordon dans les starting-blocks : retour sur le Media Day 2014 du Magic

Vivier de jeunes talents en devenir de la Ligue, le Magic d’Orlando a plus que jamais l’intention d’affiner sa reconstruction expansionniste en plaçant son futur dans les mains de pépites ne demandant qu’à être taillées. Dès lors, ce Media Day pour la franchise floridienne ne fut en aucun cas une corvée épuisante mais, à l’inverse, a davantage ressemblé à une grande partie de rigolade où l’excitation de pouvoir en découdre et d’emmagasiner de l’expérience dans moins d’un mois s’est faite particulièrement sentir chez certains énergumènes…

Avant même le début des réjouissances, le meneur et ancienne star de la fac d’Indiana, Victor Oladipo, semblait avoir des fourmis dans les jambes si bien qu’il nous a gratifiés d’un superbe trick-shot du milieu du terrain. Très content le Victor quand il s’apprête à s’entretenir avec des journalistes !

Histoire d’en remettre une petite couche, le bougre trapu de 22 ans récidive en faisant étalage de sa capacité à faire danser ses épaules. Intenable le type, on vous dit…

Au-delà de ces exploits remarqués, l’ambiance qui règne au sein de ce groupe juvénile semble saine, reflétant une armada en constant apprentissage qui respire la modestie et partage une envie commune de regarder les élites droit dans les yeux d’ici les prochaines échéances. S’appuyant sur leurs qualités athlétiques et sur une méthode de travail efficace, adaptée à leurs besoins, Jacque Vaughn, entraîneur du Magic, a la volonté d’en tirer une force de caractère, une identité taillée sur mesure qui leur collera au corps tout au long de leur évolution. Pour cela, une philosophie défensive devra être scrupuleusement assimilée et appliquée à chaque match dans le but de s’épanouir pleinement de l’autre côté du terrain. En effet, s’il y a bien une raison pour laquelle on sera bien curieux de zapper sur une rencontre du Magic, cette équipe ne manquera d’assurer le spectacle avec tout l’arsenal explosif qui la compose : le feu follet Evan Fournier qui débarque depuis Denver, Aaron Gordon paré au décollage, Elfrid Payton et sa fougue à la mène, etc.

 

En définitive, en plus de l’énumération de ces belles intentions, l’écurie floridienne en a profité pour dévoiler une gamme de nouveaux maillots labellisés « Pride Jerseys » pour conclure cette ambitieuse journée médiatique, sublimée par l’élégance du barbu Kyle O’Quinn en point d’orgue !

 

Source images : Twitter & Instagram officiels du Orlando Magic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top