Lakers

Il n’en restera que deux : les Lakers testent huit agents libres de renommée mondiale

Ridicules en tous points la saison dernière, les Lakers ont effectué un été plutôt correct, mais ne devraient pas pour autant être une menace à l’Ouest la saison prochaine. Eux semblent penser le contraire, puisqu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour avoir l’effectif le plus compétitif possible. C’est ainsi qu’a eu lieu un petit work out entre agents libres du coté de Los Angeles, auquel ont participé huit joueurs toujours sans contrat à cette heure.

Michael Beasley est le seul nom à distinguer dans ce groupe de joueurs composé de (âmes sensibles ne lisez pas) Greg Stiemsma, Dexter Pittman, et Daniel Orton pour les pivots; et de Bobby Brown, Tony Douglas, Ben Hansbrough, et Malcolm Lee pour les meneurs/arrières. B Easy enchaînait là son deuxième entrainement consécutif avec les Lakers, et a donc des chances d’être signé pour la saison à venir.

Le reste du contingent est surtout garni de joueurs très médiocres (Greg Stiemsma et Toney Douglas ont eu leur quelques semaines de gloire, mais elles semblent loin), voire pas au niveau du tout (pas la peine de résumer le niveau de Dexter Pittman ou Daniel Orton, Ben Hansbrough est surtout là parce que son frère a percé, Malcolm Lee avait l’air prometteur à sa sortie de UCLA mais son corps n’a pas tenu la route, et enfin Bobby Brown a déjà une grande partie de sa carrière derrière lui).

Avec deux spots toujours libres sur les 15 maximum dans l’effectif, Los Angeles essaie donc de faire des coups comme il a pu le faire la saison dernière en dénichant des joueurs comme Nick Young, Wes Johnson, ou Xavier Henry. De là à devenir un concurrent crédible dans la Conférence Ouest, il va falloir essayer autre chose pour faire illusion.

Car même dans le cas où ils signent Michael Beasley et un autre joueur de cette liste, on voit mal comment les Lakers pourront faire autre chose de de la figuration la saison prochaine, dans une Conférence Ouest plus robuste que jamais. Il faut également rappeler au passage que L.A. dispose d’un premier choix de Draft 2015 protégé pour le top 5, et serait donc bien inspiré de rester à sa place plutôt que de vouloir à tout prix sauver les apparences en faisant impression de jouer les troubles fêtes que personne n’attend.

Source : probasketballtalk.nbcsports.com

Image : csnbayarea.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top