Suns

Goran Dragic reste très proche de Bledsoe pendant l’été : il le suit sur Twitter…

Alors que nous arrivons tranquillement au mois de septembre et que les training camps vont commencer dans environ 5 semaines, Eric Bledsoe n’a toujours rien signé et plus le temps avance plus cette situation semble se dégrader. 

Car même si le « Mini-LeBron » ne donne quasiment aucune news depuis plus de deux mois, nous avons pu constater que les Suns n’avaient pas l’intention de surpayer leur combo-guard qui a raté 37 matchs à cause d’une blessure au genou (la troisième au même genou en 4 ans). Un petit poker s’est donc mis en place entre la franchise et le joueur qui a refusé une offre de 48 millions sur 4 ans mais qui n’a pas non plus signé la Qualifying Offer. Les autres Suns sont un peu coincé au milieu, tiraillés entre leur loyauté pour leur franchise et le fait que Bledsoe est une pièce très importante de leur équipe.
Lors d’une récente interview, Eirildas Budraitis de Real GM a demandé à Goran Dragic s’il recevait parfois des nouvelles de Bledsoe et comment il percevait la situation actuelle. La réponse du meneur slovène :

« Je le (Eric Bledsoe) suis sur Twitter. Sinon, j’ai parlé avec Jeff (Hornacek) il y a environ deux semaines et ils (les dirigeants des Suns) ne savaient toujours pas s’ils allaient lui (Bledsoe) offrir un contrat (sous-entendu une nouvelle offre, max ou quasiment). Nous attendons sa décision. Mais je pense qu’il est très important pour l’équipe. Il a été super bon cette année et nous avons bien joué ensemble. J’espère qu’il va signer pour l’année prochaine. »

Il est quand même surprenant que Dragic réponde qu’il suit Bledsoe sur Twitter quand on lui demande s’il reçoit des nouvelles de son coéquipier mais cela ne veut pas dire que c’est l’unique manière dont le « Dragon » communique avec le « Mini-LeBron » surtout vu le faible nombre de tweets envoyés par l’ami Bledsoe… A noter également que Dragic ne semble pas trop affecté par les différents contractuels entre sa franchise et son coéquipier puisqu’il exprime clairement qu’il souhaite continuer à jouer avec Bledsoe. Est-ce que ce type de déclaration peut influencer Ryan McDonough et Rob Sarver (propriétaire des Suns) et les pousser à améliorer leur offre de contrat pour Bledsoe ? Peut-être mais ça reste peu probable tout de même. Pourtant, l’intérêt de Bledsoe serait bien de faire comprendre – ou de laisser croire – qu’il va partir dans un an s’il signe la Qualifying Offer ce qui pourrait engendrer une situation compliquée chez les Suns cette année, toucher les autres joueurs et mettre la pagaille dans le vestiaire.

Cependant, le meneur sur-athlétique doit également être conscient qu’une telle « stratégie » peut lui être préjudiciable. En effet, à moins qu’un sign-and-trade ait lieu ou que les Sixers lui fasse une offre max sur laquelle les Suns ne s’aligneraient pas, Eric Bledsoe est parti pour signer la Qualifying Offer de Phoenix ou peut-être pour réussir à obtenir très gros contrat en Arizona (très peu probable mais on ne sait jamais). En tous cas, les chances de voir « Mini-LeBron » sous le maillot des Suns la saison prochaine sont très élevées et Bledsoe n’a donc pas non plus intérêt à trop jouer avec les sentiments de l’effectif car, dans les deux cas cités précédemment, il aura besoin d’une équipe qui tourne. Soit pour faire les meilleurs résultats possibles dans le cas où il signerait un très gros contrat sur plusieurs années (on y croit très peu), soit pour lui permettre de se mettre au maximum en valeur dans le cas où il signe la Qualifying Offer et se retrouverait donc agent libre dans un an avec l’envie de récupérer un contrat max (on y croit très fort).

Le backcourt Bledsoe-Dragic sera sûrement encore d’actualité la saison prochaine en Arizona et, même si ce n’est que pour une saison, les deux joueurs vont devoir travailler ensemble tout en intégrant Isaiah Thomas à la rotation. Avec une telle triplette, les fans des Suns vont certainement encore avoir droit à du grand spectacle en 2014/2015. 

Source : ProBasketballTalk

Source image :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top