L'avis du Psy

L’Avis du Psy – Episode 31 : Mario Chalmers admis d’urgence pour nullité

Devant la recrudescence des craquages et autres coups de speed des quelques énergumènes qui fleurissent notre belle NBA, cette dernière a décidé cette saison d’engager un psychologue spécialisé dans les cas désespérés. Tout au long de la saison, cette sommité du milieu psychiatrique vous propose chaque semaine l’état des lieux cérébral de nos plus grands foufous. Cette semaine, avant un épisode spécial pour clôturer la saison, place aux finales NBA où l’on s’aperçoit que la pression monte au cerveau d’une grande partie de nos finalistes. Du Chalmers, du Splitter, du LiBronne et pleins d’autres surprises, jetez-vous vite sur cet avant-dernier avis du psy de la saison, idéal à déguster entre les olives et les tomates/mozza…


Place Joueur Commentaire

1 (lourde, très lourde rechute)

Mario ChalmersTony Parker Mario Chalmers L’escroc de la semaine. Alerté par les performances vomitives du meneur titulaire du Heat, le psy a voulu vérifier le CV et la licence de « Rio ». Bien lui en a pris puisqu’il a découvert que le type était en fait un modeste joueur de 2ème division finlandaise qui se faisait passer pour un autre depuis son arrivée dans la ligue… Bien tenté gamin mais après un Game 5 que la clinique se charge de gérer, il faudra retourner dans ton pays d’origine, ou tu pourras crosser des esquimaux toute la journée si le cœur t’en dit… Au suivant.

2 (rechute)

Tim Duncan  Tim Duncan Contrôle de routine pour le grand Tim. Le chef de service ayant vu aux infos que son patient affichait 38 piges, il a voulu vérifier l’état des genoux du futur Hall Of Famer. Résultat des radios ? Un paquet de rouille mais le bonhomme est toujours en état de marche. Assez étonné par ce miracle de la vie, le psy aurait déjà offert à Timmy un forfait intégral pour la saison prochaine histoire de l’inciter à pousser au moins une année de plus. Et oui, même dans le corps médical, Monsieur Duncan a ses adeptes.

3 (rechute)

Dwyane Wade
Dwyane Wade
L’anti-Duncan. Car contrairement au patient précédent, D-Wade fait de plus en plus vieux. Marre de voir LeBron attirer la lumière ? Fatigué de voir Chris Bosh shooter à 12 mètres ? Personne ne peut dire la raison de ce soudain coup de vieux… Afin de le voir plus en forme dimanche soir pour le Game 5, le psy lui a donc prescrit un traitement de choc. Cure de vitamine C, lecture des mémoires de Metta World Peace et une journée au parc avec Lance Stephenson. Y’a pas à chier, faudrait qu’il retrouve goût à la vie le Flashounet… On sait bien qu’il ne peut plus sauter mais il doit bien y avoir moyen d’en faire encore quelque chose de ce mec non ?

4 (nouveau patient)

Kawhi LeonardHeat - Spurs Game 3 La dernière fois qu’on a vu une telle transformation c’est quand Bruce Wayne est devenu Batman. Suffisant pour passer à la cellule anti-dopage de la clinique Trashtalk. Et un passage par le service schizophrénie aussi tiens. Parce qu’on veut bien qu’il élève son niveau de jeu le Caouaille mais entre le gamin timide des 2 premiers matches et le mec capable d’arrêter le meilleur joueur du monde tout en étant le meilleur marqueur de son équipe ça fait quand même un sacré gouffre, au moins aussi vaste que celui qui squatte le cerveau de JaVale McGee… On attend les résultats d’analyse qui devraient tomber dimanche. Le pronostic du psy ? Une MVPite aïgue…

5 (nouveau patient)

Rashard LewisRashard Lewis 2 raisons à la convocation de Rashard Lewis cette semaine au cabinet. La première, vérifier les mouvements d’argent sur son compte, le psy étant convaincu que l’ancien Magic a lâché un gros virement à son coach pour jouer autant. Le shooteur du Heat ayant 17 comptes en banque depuis son passage à Orlando, impossible du coup de vérifier l’info. Beaucoup plus grave, notre spécialiste des troubles mentaux a voulu poser la question qui fâche à Rashou : C’est quoi ce bouc pourri ??? C’est moche, ça pend et la bouffe se coince alors t’es gentil l’ami mais tu prends un rasoir, une hâche ou ce que tu veux mais tu me dégages ça… Si tu chopes pas cet été, tu ne viendras pas dire qu’on ne t’as pas prévenu…

6 (rechute)

Tiago Splitter Tiago Splitter Grosse perte de repères et de testostérone pour Tiago cette semaine. Est-ce à cause du début du Mondial de foot que le pivot brésilien refuse tous les contacts et semble ailleurs depuis le début de cette finale ? On l’a d’ailleurs vu lors du Game 4 envoyer des ailes de pigeon et des contrôles du tibia durant tout le match. Étranges symptômes… Sinon dans la case pétage de plomb on peut aussi noter cette magnifique contre attaque au game 2, déjà rentrée dans les annales de notre sport favori… Allez encore un petit effort mec et dans quelques jours tu pourras peut être te concentrer sur Neymar, sa coupe affreuse et toute sa clique…

7 (habitué)

LeBron JamesLeBron James Kawhi Leonard LeBron est à deux doigts d’imploser. Il avait rejoint South Beach pour gagner non pas 2, ni 3 etc etc… (vous connaissez la formule) et, même si jusque là tout ne se passait pas trop mal, 2014 pourrait bien venir remplir l’armoire à déceptions du King. Le pire dans cette histoire ? Ses coéquipiers sur ces Finales sont tout simplement au même niveau que les Cavs qu’il avait fui à une autre époque… Sur le fond, on ne peut pas reprocher grand chose à LeBron qui se bat actuellement seul face aux Spurs et c’est pour ça d’ailleurs qu’il a tenu à se poser un peu avec le psy… Mais quand le taquin toubib lui a suggéré de rejoindre les Spurs s’il voulait kiffer un peu plus, le quadruple MVP a préféré se retirer en pleurant, séchant ses larmes dans la serviette de bain qui lui sert de headband. Il faut savoir en laisser un peu aux autres de temps en temps LeBron…

8 (anonyme)

Mr X, employé des Spurs           clim Le MVP anonyme du Game 1. Ravagé par les remords, il a utilisé cette semaine le cabinet du psy pour se confesser de son erreur, bien conscient d’avoir changé le cours du match et peut être bien de la série… Ce qui devait être une blague potache digne de Franck Ribery s’est transformé en affaire d’état et depuis ce jour là notre patient mystère vit donc reclus chez lui, volets fermés et portable coupé… Allez on est sympa on vous donne juste le prénom du mec histoire de faire un peu le buzz : il s’appelle Lance…

9 (nouveaux patients)

Udo Haslem et Shane Battier Haslem Battier Ouverture en cette fin de saison d’une cellule spéciale personnes âgées en amnque d’affection. Pour les moins avertis, rapide CV des 2 pépés : Udonis c’est le meilleur rebondeur de l’histoire du Heat, efficace à chaque fois qu’on fait appel à lui. Shane c’est encore un 6/6 dans un Game 7 des finales il y a tout juste 1 an. En attendant, à eux dans ces finales 2014, c’est absolument aucune minute mis à part certains passages insignifiants dans les fins de match ou de période. On comprend leurs larmes, on comprend leur dégoût même. On leur prépare d’ores et déjà une chambre double rien que pour eux où il pourront insulter sans retenue leur futur ex-coach dans une retraite qu’ils auront malgré tout bien mérité…

 

Voila Messieurs Mesdames, vous venez de consulter le dernier rapport psychologique du service NBA. Comme vous l’avez sans doute constaté, les joueurs du Heat en prennent pas mal pour leur grade, situation périlleuse oblige. A eux maintenant d’inverser la tendance afin de faire tourner en bourrique les cerveaux texans… Pour le reste, n’hésitez pas à réagir, à nous envoyer de nouveaux patients on en est friand chez TrashTalk… Rendez-vous la semaine prochaine avec peut être des changements de comportement, des sursauts ou des rechutes, en somme tout ce qui rythme la vie d’une belle clinique comme la nôtre…

Et pour consulter les archives du psy, rendez-vous ici…

image: sbnation.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top