Heat

LeBron James doit arrêter de se plaindre et répondre dans le jeu !

LeBron James, c’est des performances affolantes, des highlights magiques, et du spectacle à foison… Mais pas que ! C’est bien connu, le quadruple MVP ne rate pas une occasion de se plaindre, que ce soit auprès des arbitres sur un parquet ou dans les médias en dehors. Une attitude qui dessert très souvent son équipe, et encore plus dans les moments importants…

LeBron James

Source : theclassical.org

Ce visage dépité et énervé après une décision arbitrale qu’il conteste, on le connait tous. Pas un match ne se passe sans que LeBron ne râle ou ne réclame. Un fait très courant chez le kid d’Akron qui ne fait qu’empirer au fil du temps. Même si Miami apparaît très souvent à son avantage, le vrai caractère de certains se dévoilent lorsque le Heat se retrouve en difficulté. Hier soir à San Antonio ou mardi à Houston, Miami n’a jamais eu la main mise sur la rencontre et le mauvais caractère de LeBron a encore pointé le bout de son nez. Aujourd’hui, l’écart entre les meilleures équipes NBA est quasi-nul, et c’est pourquoi le Heat ne domine plus un match comme il en avait l’habitude. Sans solution, LeBron fait comme un enfant à qui on ne veut pas acheter un jouet : il pleure, boude et s’énerve.

La rencontre face aux Spurs était un véritable calvaire pour le quadruple MVP : 19 points à 6/18 aux tirs, 8 rebonds, 7 passes, 5 fautes, 5 pertes de balles et une défaite cinglante 111-87 ! On a alors eu droit à quelques pétages de plomb de sa part, et ce dès le premier quart-temps… Miami aurait pu revenir dans le troisième mais LeBron avait la tête ailleurs. Plusieurs shoots ouverts manqués qui ne montraient pas la voie à son équipe. On ne dit pas qu’il n’est pas bon leader, mais il faut quand même reconnaître qu’il a la fâcheuse habitude de « fuir » ses responsabilités dans les moments importants (même s’il peut être clutch parfois), s’en remettant aux arbitres pour parvenir à ses fins. Sauf que, quand il n’obtient pas ce qu’il veut, il réagit tel un impuissant, sort rapidement de son match en râlant et se met les officiels à dos. Ce qui n’arrange généralement pas Miami, surtout lors des matchs compliqués… Ses décisions deviennent mauvaises, son jeu par la même occasion. Une attitude qui pourrait lui faire défaut lors des rencontres serrées qui l’attendent en PlayOffs.

Certes, LeBron n’hésite pas à aller au charbon et donner de sa personne pour permettre à son équipe de l’emporter. Mais ça n’arrive que deux fois sur trois, et dans ce cas-là, il devient presque aussi odieux que Zlatan sur un terrain de foot… et Miami a besoin d’un LeBron concentré, serein et calme à chaque rencontre. S’il continue de perdre son sang-froid pendant les tempêtes, le Heat pourrait bien connaître un naufrage en Mai-Juin prochain.

Source image : thesportsfanjournal.com

1 Comment

1 Comment

  1. StefNash

    7 mars 2014 à 12 h 47 min at 12 h 47 min

    Fallait voir aussi les arbitres hier !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top