Spurs

Spurs : Le bulletin de notes de la mi-saison

A une semaine de la traditionnelle coupure du All Star Game, les Spurs sont actuellement 2èmes à l’Ouest mais aussi à l’Ouest tout court. Car en creusant un peu plus loin que leur bilan, certes satisfaisant (33-13), force est de constater que l’état actuel des troupes du Pop est fortement mis à mal et le moral des fans bien entamé. Blessures en pagaille, Toni Pi dépendance et incapacité à faire le taf contre les gros, autant de facteurs qui font craindre pour la post-season. C’est dans cette ambiance maussade et médicamenteuse que les joueurs ont reçus cette semaine leur bulletin scolaire de mi-parcours, entre bons points et coups de règle sur les doigts… Qui porte le groupe, qui est à mettre au coin? Retour sur les prestations, élève par élève, de cette première partie de saison.

Nando De Colo, 3/10: L’une des grosses déceptions cette saison. Le petit Nando n’est que très peu présent en cours et semble ne prendre aucun plaisir dans cette classe. Si le redoublement a un temps été évoqué, il semblerait qu’un changement d’école soit dorénavant plus judicieux. En attendant, Nando doit se ressaisir et terminer consciencieusement cette année scolaire, en tachant de participer un peu plus à la vie du groupe.

Aaron Baines, 4/10: Malgré les nombreuses absences de ses camarades de classe, le plus gros élève du groupe n’a pas encore réussi à s’imposer. Trop brouillon à l’oral comme  à l’écrit, il peine à être pris au sérieux par ses professeurs. Utilisé principalement pour les taches obscures, il a le profil type de l’élève qui restera seul lors du bal de fin d’année…

Danny Green, 4.5/10: Héros des interclasses l’année dernière, l’élève Green semble se contenter de ses acquis cette saison. Danny a peut être gravé les échelons rapidement, il a à notre sens encore beaucoup trop de lacunes dans la majorité des matières et peine à être constant en terme d’adresse. A son dossier à charge s’est également rajoutée une absence -justifiée- de 5 semaines due à une blessure, pas la meilleure manière de progresser. Pas loin d’hériter du bonnet d’âne en ce début d’année…

Tiago Splitter, 5/10: Toujours le même problème avec l’élève Tiago. Partisan du moindre effort, il stagne depuis plusieurs années mais garde un rôle important en vertu de sa grande taille et faute de concurrence à son poste. Résident fréquent de l’infirmerie, son corps et son esprit sont malheureusement sur la même longueur d’ondes. On attend beaucoup de lui à son retour, notamment en terme d’investissement. Avertissement sans frais pour le moment mais son cas sera étudié à la loupe.

Cory Joseph, 5.5/10: Prestations correctes dans l’ensemble pour le correspondant Canadien de la classe. Malgré le peu d’attention que lui portent ses professeurs, il reste au service du groupe et fait preuve d’une bonne volonté. Il a récemment pris un peu de place « grâce » aux absences de certains de ses camarades, bloqués à l’infirmerie du lycée. Il s’acquitte d’ailleurs de cette mini-promotion avec application et sérieux. Bien mais sans plus toutefois.

Matt Bonner, 5.5/10: L’élève Matt fait le Bonner de ses professeurs en appliquant à la lettre les consignes qu’on lui donne. Il n’en fera jamais plus mais en même temps ce n’est pas ce qu’on lui demande. Mascotte de la classe, il fait partie des joueurs les plus adroits du lycée. Raillé pour son style et sa dégaine, il n’en a que faire et fait preuve d’un comportement irréprochable. Probable candidat aux élections du délégué de classe l’an prochain.

Kawhi Leonard, 6.5/10: On attendait de l’élève Caouaille qu’il explose afin d ’emmener ses camarades au sommet. On a vu un élément sage, appliqué, mais qui a encore du mal à passer ce cap qui ferait de lui un leader de ce groupe. Véritable boite à outil de la classe, il lui manque cependant cette aisance à l’oral pour rameuter les troupes quand la crise guette. L’agneau doit se transformer en loup.

Jeff Ayres, 6.5/10: Appelé à jouer les roues de secours de ce magnifique carrosse qu’est les Spurs, l’élève Jean François a fait mieux que ça en imposant dès la rentrée sa lourde carcasse et son énergie en sortie de banc. La blessure de l’élève Tiago l’ayant propulsé au premier rang ces dernières semaines, il a saisi sa chance pour accumuler les bons points. Rugueux et spectaculaire, il est l’une ds bonnes surprises de cette promotion 2014.

Patty Mills, 6.5/10: En concurrence en début d’année avec des élèves possédant le même profil que lui, Patty a su tirer son épingle du jeu pour devenir l’un des chouchous de ses professeurs. Par sa capacité à dynamiter l’ambiance du groupe, il a su se rendre indispensable. Cependant, à l’image de l’élève Danny, il doit faire attention à ne pas s’enfermer dans un rôle trop précis, le corps enseignant des Spurs étant très à cheval sur tous les aspects du jeu, notamment la défense.

Tim Duncan, 7.5/10: Le plus vieil élève de la classe est peut être en fin de cycle, il n’en reste pas moins celui qui garde la flamme du groupe allumée. Celui qui sera bientôt plus âgé que la majorité de ses professeurs continue cette année de faire du très bon travail, dans la lignée de son cursus scolaire, et a même rendu depuis le début d’année quelques copies quasi- parfaites. Quand il quittera l’école définitivement, ses professeurs pensent sérieusement à retirer sa chaise au plafond de la classe, ce qui serait une première dans l’histoire de l’enseignement.

Manu Ginobili, 8/10: Encore un que l’on annonçait en bout de course. Encore un qui se bonifierait presque avec l’age. L’élève Argentin a cette saison encore un rendement énorme et en cas de faillite de la classe, c’est lui qui remet tout le monde d’aplomb. Parfois cité pour récupérer cette année le titre de meilleur 6ème élève de la NBA, il prouve une fois de plus à ses professeurs qu’il faut encore compter avec lui. Élément indispensable au groupe, son départ prochain fera lui aussi beaucoup de mal à la classe. Rattrapé récemment par une blessure, il sera une fois de plus l’un des leaders de la promo quand le printemps montrera le bout de son nez.

Marco Belinelli, 8/10: Alors qu’il n’est pas forcément facile de s’intégrer dans un nouveau lycée, l’élève Marco a fait taire les sceptiques en s’acclimatant très rapidement à sa nouvelle classe. Il a d’ores et déjà conquis ses professeurs en transposant ses capacités au service du groupe. Très adroit, au service du collectif, il fait partie désormais des fers de lance de l’établissement. Il représentera d’ailleurs son équipe à la kermesse de la Nouvelle Orléans dans 2 semaines.

Tony Parker, 8/10: Après un été studieux passé à réviser ses gammes et à réussir un premier examen pratique, le leader de la classe est revenu en pleine forme à la rentrée. Toujours aussi important pour le bon fonctionnement de la classe, il est plus que jamais le patron du groupe. Rien à redire sur son comportement, influence très positive sur ses camarades, l’élève Tony est un élément essentiel, voire irremplaçable. Sélectionné lui aussi pour la kermesse de mi-saison, sa 6ème, il représentera fièrement, à n’en pas douter, les couleurs de la classe.

Boris Diaw, 8.5/10: La très bonne surprise de cette année scolaire dans le Texas. Débarqué l’année dernière de nulle part, il est cette année l’un des rouages essentiels à la bonne tenue de la classe. Désigné délégué en début d’année, ses professeurs ne se sont pas trompés puisqu’il réalise une saison magnifique, redevenant par séquences l’élève qu’il était quelques années auparavant. Félicitations de la direction pour le Frenchie!

Vous venez de découvrir les appréciations globales des professeurs de la classe Spurs. En règle générale, les élèves se sont donc plutôt bien tenus, même si le physique de certains laisse à désirer… N’hésitez pas à nous donner vos avis pour que cette classe continue d’avancer dans la bonne direction. Rendez vous dans quelques mois pour le prochain bulletin de notes qui tombera en pleines révisions, à la fin du mois d’avril, là où les vrais comportements se révèlent… 

 

 

2 Commentaires

2 Comments

  1. VoidTim

    1 février 2014 à 23 h 21 min at 23 h 21 min

    Trés intéressant !:) Il manque un "e" à"ds", a la dernière phrase pour le bulletin de Jeff Ayres 😉

  2. dwademan

    1 février 2014 à 23 h 21 min at 23 h 21 min

    J'ai adoré l'article, vous faites mon Bonner ❤

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top