Nets

En bon coéquipier, Deron Williams accepte son rôle de booster en sortie de banc chez les Nets

Auteur d’une saison moyenne à cause de petits soucis physiques et le bordel ambiant que représente les Nets, Deron Williams semble avoir trouvé un nouveau rôle qui lui convient enfin cette semaine. Un premier test réussi face aux voisins de la Grosse Pomme.

En effet, après cinq matchs d’absence, le meneur faisait son retour dans l’effectif avec pour mission de garder l’intensité de l’équipe face à des Knicks dépassés à la maison. Le Madison Square Garden s’est donc transformé en salle d’entraînement pour les Nets qui se sont facilement imposés, et ont vu un Deron parfaitement à l’aise dans son nouveau rôle : 13 points, 3 passes et 3 rebonds pour sa première sortie du banc depuis 2006. Pour Paul Pierce qui cherche lui aussi ses marques, voir son meneur jouer de façon libérée est un gros signe de confiance.

« On a besoin de Deron, et le voir comme ça nous donne beaucoup d’énergie. Quelque soit la façon dont on a joué, ce qui importe c’est de pouvoir utiliser toutes ses forces si on veut faire du bruit dans la Conférence Est. Vous avez bien vu comment il jouait avant toutes ces blessures : c’est de lui dont on a besoin, le Deron agressif et leader. »

Mais le point le plus intéressant et impressionnant de cette affaire, c’est que c’est le meneur lui-même qui est allé voir Jason Kidd pour lui proposer de tester cette configuration en sortie de banc. Voyant son équipe dérouler en ce début d’année 2014 avec une seule défaite en neuf rencontres, Williams a joué la carte collective en souhaitant conserver cette bonne dynamique, et permettre à l’équipe de garder cette stabilité autour d’un Joe Johnson flamboyant dernièrement.

« Les rotations qui ont été mises en places depuis quelques semaines ont très bien marché, pourquoi vouloir tout changer ? Cela ne change rien si je commence le match ou que je viens du banc. Quand on voit comment Joe (Johnson) joue ces derniers temps lors des premiers quart-temps et mi-temps, je ne veux pas le sortir de sa zone de confort. »

Une attitude exemplaire, que l’on retrouve de moins en moins de nos jours, et qui fait plaisir à voir dans cette équipe de vétéran souhaitant menacer les Pacers et le Heat à l’Est. Il reste encore quelques mois pour que la machine tourne à fond la caisse, mais quand on voit ce que ces Nets donnent depuis le 1er Janvier dernier, on se demande si Jason Kidd n’aurait pas trouvé la solution miracle.

Elle passera peut-être par un Deron Williams en sortie de banc, avant de le remettre tranquillement dans le cinq de départ.

Source : Newsday

Source image : Nathaniel S. Butler/Getty Images

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top