Spurs

Choc des cow-boys : Tony Parker reste le patron du ranch, victoire face aux Mavs

En back-to-back et privés de Ginobili et Splitter, les Spurs avaient tout à perdre face à leur voisin Texan. Dans une confrontation rarement dénuée de beau basket et de suspens, l’exception a ce soir confirmé la règle…

Avec Babac titularisé en lieu et place de Splitter, out pour 3 semaines, les Spurs attaquent la rencontre en configuration small ball et le duo d’étoiles Parker/Duncan pose son empreinte sur le match. Le Français est beaucoup trop rapide et Tim est beaucoup trop Duncan… En face, Dirk Nowitzki parait avoir 50 ans et peine face à la défense collante du gros Boris. Le Big Fundamental se rappelle au bon souvenir de ses grandes années et chope tous les ballons qui trainent (12 prises à la mi-temps). C’est Vince Carter qui permet aux Mavs de rester au contact mais toujours à distance respectable des leaders de la Conférence Ouest, 45-38 à la mi-temps.

Le troisième quart temps est synonyme de démonstration pour Tonipi. Il ridiculise tour à tour Crowder, Ellis et Rosé Claderon pour enfourner 16 points sur la période et mettre les Spurs définitivement à l’abri, bien aidés par les psychopathes Belinelli et Patty Mills, en mode fusil automatique durant toute la deuxième période. Et comme le Wunderkid n’y arrive toujours pas, c’est tout Dallas et son univers impitoyable qui s’écroule et qui voit s’envoler les Spurs vers une victoire facile. Score final 112-90 dans une rencontre maitrisée de bout en bout par les hommes de Pop.

Coté feuille de stats, Parker termine à 25 pions et 7 passes, le tout en 28 minutes, une main dans le dos et un bandeau sur les yeux alors que Duncan assure tranquillement ses 16 points et 13 prises. Belinelli confirme lui son très bel hiver et termine avec 17 unités au compteur. Coté Mavericks, rien à se mettre sous la dent et on soupçonnerait presque les joueurs d’avoir passé la journée à boire des chopes avec JR Ewing (initiales alcoolisées s’il en est…). Dirk Novice-ski rend une pale copie et un vilain 3/14 aux tirs alors que Monter Helice sauve les meubles avec 21 points.

Prochain rendez vous pour Dallas face au terrible Alexis Ajinca alors qu’en fin de semaine les Spurs étrenneront leur rang de N°1 à l’Ouest face aux Wolves et Kevin Love.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top