Jazz

Trey Burke fera bien ses grands débuts ce soir !

On attendait la classe de Draft de 2013 très pauvre, on a pour l’instant pas été déçus. Anthony Bennett en mode « bibendum », MCW blessé après un début de saison à la limite du fantasme, Oladipo qui ne joue pas à son poste, voire d’autres qui ne jouent pas du tout, la course au ROY est pour l’instant d’un ennui mortel, mais pourrait connaître un petit coup de boost, à partir de ce soir, date du retour de Trey Burke, meilleur meneur de cette draft, blessé au doigt durant la pré-saison.

L’ancien joueur de Michigan devrait en effet prendre part au match du Jazz, ce soir à New Orleans, et dieu sait si Utah en a besoin. Auteur d’un début de saison famélique au niveau des victoires, avec  un bien vilain 1-11 comme bilan, malgré il est vrai un calendrier, pas des plus simples, le Jazz comptera sur le retour de son PG pour glaner sa deuxième victoire de la saison (la première était déjà face à cette même équipe de New Orleans, à Salt Lake City).

Toutefois, son nombre de minutes ne devrait pas crever le plafond dès ce soir, il sortira probablement du banc, avant de retrouver petit à petit une place dans le 5 au fil des matches, à un poste où le Jazz a essayé tour à tour John Lucas III, Jamaal Tinsley, viré depuis, et Dionte Garett, venu en remplacement du maître des petits ponts. Son coach, Tyrone Corbin, a bien insisté sur le fait qu’il ne serait pas le sauveur de l’équipe:

« C’est un jeune gars qui a beaucoup de pression sur les épaules, nous ne pouvons pas tout miser sur lui, il nous aidera, bien sur, mais le progrès doit venir de tout le monde »

« Il y aura une période d’ajustement quand nous serons à 100%, mais nous ne devons surtout pas mettre la pression sur un ou deux joueurs en particulier »

On regardera attentivement le comportement de Burke, en attaque, et notamment si son shoot s’est amélioré, lui qui a lutté comme jamais en Summer League et en pré-saison. Les inquiétudes sur sa taille, qui peut le limiter défensivement, seront aussi sur la table dès ce soir, car c’est Jrue Holiday qui se présentera le premier face à Trey.

Au fin fond du classement, et sans aucun intérêt baketballistique, hormis les quelques jeunes comme Hayward ou Kanter qui se débrouillent bien, le Jazz devrait regagner quelques spectateurs sur le League Pass, grâce au retour du héros de Michigan, finaliste malheureux de la March Madness face à Louisville il y a quelques mois. Pour les victoires, on attendra qu’il soit en pleine possession de ses moyens, mais le Jazz a, au moins, enfin un vrai meneur de niveau NBA.

Source: Saltlaketribune.com

1 Comment

1 Comment

  1. Titoww

    20 novembre 2013 à 23 h 40 min at 23 h 40 min

    Franchement un meneur peut relancer la machine parcque John Lucas the third c'est pas qu'il est mauvais mais bon , quand tu vois qu 'Hayward , avec un bon meneur , pourrait etre un sacré scoreur , et que c'est pas tellement le cas , je pense qu'il y a moyen de se montrer a Utah pour Burke , si il perce sa peut changer le visage ( sans parler de gagner ) de cette équipe et le rythme aussi , la rendant plus attractive

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top