News NBA

[Débrief] Game 5 : Die Another Day, version Nuggets !

Le Père Noël nous a entendu. Rêvant d’un énième rail de coke estampillée Oracle Arena, Santa nous a permis de pouvoir apprécier un dernier match de boxe entre ces deux armées offensives en Californie, le tout sous un public qui rendra même sourd les téléspectateurs.

Ce qu’il s’est passé

S’il y a bien une série où on est en train de se retrouver à la limite du football américain, c’est bien celle opposant les Nuggets aux Warriors. Après quelques matchs gagnés par les hommes de Mark Jackson notamment grâce à un ton physique installé d’entrée, c’est au tour de George Karl d’avoir répondu avec fermeté en demandant à ses joueurs de regarder Golden State droit dans les yeux. Attrapage de gorge, tirage de cheveux, écrans bien sales, nez saignants et coudes dans les côtés : l’atmosphère des PlayOffs a définitivement atteint son paroxysme entre ces deux équipes et on ne serait pas étonnés de voir la ligne être dépassée au prochain match sur une flagrante qui blesserait hélas un joueur. Hier soir, c’est Andre Iguodala qui a fait le boulot avec Kenneth Faried et Wilson Chandler, que ce soit dans l’intensité défensive comme offensive. Ne respectant absolument aucun adversaire, les trois amigos ont décidé de pourrir la soirée de Stephen Curry, et c’était du travail bien réalisé (15 points seulement). George Karl peut donc se rendre avec confiance chez les Warriors, car bien que l’atmosphère y sera déjantée et à la limite de l’intenable, c’est cet accès à l’extrême qui fait la beauté des batailles du printemps en NBA.

Ce qui aurait dû se passer

Un chouilla trop dépendants de Stephen Curry, les joueurs d’Oakland se sont retrouvés coincés dans un Pepsi Center remonté à bloc, et ce malgré la superbe performance de Harrison Barnes (23 points et 9 rebonds) pour un joueur qui faisait encore la teuf en université il y a 11 mois. Largement dominés en première mi-temps, les visiteurs tombaient dans le piège installé par les Nuggets, qui n’espéraient que cette chute depuis dix jours : défense solide, pour créer des contres et interceptions, qui mènent à une contre-attaque et deux ou trois points faciles. Résultat des courses, une avance de 20 points à la pause pour les locaux, que Golden State devra éviter de reproduire s’ils veulent terminer cette série à la maison ce Jeudi dans une ambiance du tonnerre. Et bien que l’écart se réduira en fin de match sous les vagues lancées par Klay Thompson et Jarrett Jack, ce fut trop peu pour les Dubs qui voyaient Carl Landry se faire dessus (9 points en 20 minutes) : impossible de gagner sans un banc des plus efficaces.

Les réactions des deux côtés

« Faried a fait son boulot. J’ai joué avec des Charles Oakley, des Anthony Mason ou des Dale Davis, ces mecs sont payés pour jouer dur. Il faut le respecter pour ça, mais il y avait certaines actions limites et en tant que coach j’essaye de protéger mes joueurs. » Mark Jackson a de l’expérience dans le trash.

« Draymond Green, il a fait du football américain ou du basket à Michigan State ? » George Karl a été choqué par la faute flagrante du Warrior sur Kenneth Faried.

Prochain match

Jeudi 2 Mai, à Golden State, 4h30 sur vos écrans.

1 Comment

1 Comment

  1. @TrashTalk_fr

    1 mai 2013 à 11 h 28 min at 11 h 28 min

    [Débrief] Game 5 : Die Another Day, version Nuggets ! http://t.co/tqLDE0Z7VF

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top