Lakers

Une taupe chez les Lakers

Il y a quelques jours la presse avait rapporté l’agacement de Mike D’Antoni concernant l’absence de Dwight Howard face à Detroit. Le coach des Lakers avait voulu immédiatement savoir qui était le « petit rat pleurnichard » qui l’avait balancé. Ambiance…

Et si Patrice Evra était le père spirituel de Mike D’Antoni ? En tout cas, le capitaine déchu de l’équipe de France de football, avait eu la même réaction que le coach californien : Chassez la taupe.

Les déclarations contradictoires provenant du coach californien ne semblent pas le gêner. Est-ce là le moyen qu’il a trouvé pour débusquer la taupe ? Probablement pas. Pour rappel D’Antoni déclarait qu’il n’était pas gêné par la situation de Dwight Howard. Il disait également trois jours auparavant :

« Si mes lèvres bougent, il y a aussi une bonne chance pour que je ne dise pas la vérité. »

Aujourd’hui, tout semble avoir changer puisqu’il déclarait à répétition :

« Vous devez me croire. » Il ajoutait : « Vous pouvez aussi aller voir le petit rat pleurnichard et demandez lui ce que je pense, ce sera bien. Quelqu’un vient vous (les journalistes) voir et vous rapporte les choses. »

Mis au courant que le petit rat pleurnichard comme il le nomme était un membre de son staff, il a alors répondu :

« Et bien alors, vous en avez un et je m’en fous. Je m’en fous réellement. »

Lorsqu’on lui a posé la question de savoir si D’Antoni pensait que Dwight Howard n’était qu’un bébé, comme de nombreux membres du staff californien ont pu le dire les dernières 48 heures il a déclaré.

« J’ai déjà répondu non 10 fois à cette question. »

Juste avant que le bus parte pour se rendre à la salle, voilà le moment où D’antoni a appris que D12 ne prendrait pas part à la rencontre face aux Pistons. Et d’après certaines sources D’Antoni était très mécontent. Ce dernier a alors répondu à ce sujet :

« Mon dieu non. Vous devriez tous venir me parler à moi au lieu d’aller voir cette taupe. »

Alors que du côté du terrain les Lakers semblent connaître une résurrection, les problèmes en coulisses sont toujours aussi nombreux et insolvables. Espérons pour Mike D’Antoni qu’il n’ait pas la même fin que notre ancien capitaine de l’équipe de France… 

Source : Los Angeles Times

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top