Celtics

Les rumeurs agacent Doc Rivers, Paul Pierce et Kevin Garnett

Quand on titille la bête, il faut s’attendre à une certaine réaction ! C’est la leçon que peuvent en tirer les différents médias américains, après avoir constamment balancé rumeurs sur rumeurs autour de la franchise du Massachusetts, suite à la blessure de Rajon Rondo.

Ainsi, c’est aujourd’hui que Doc Rivers, Paul Pierce et Kevin Garnett ont souhaité utiliser les micros tendus vers eux afin de calmer cette immense vague d’inquiétude focalisée sur Boston, et faire taire certains journalistes qui abuseraient un peu trop de leurs pouvoirs d’information.

« Tout vient des médias, rien n’est sortit de chez nous, vraiment. Des fois j’apprécie ce que vous faites, mais là je n’apprécie pas. Quand je me réveille le matin et que j’entends une rumeur de transfert qui n’a jamais eu lieu dans mon propre bureau, j’appelle cela des bêtises, » insistait le coach des verts ce matin.

« J’ai même lu, et je vais être très honnête avec vous, que moi, Chauncey Billups, Kevin (Garnett) et Paul (Pierce) avions dîné ensemble ces derniers jours. Et je me suis dit, ah bah tiens zut, si je le savais j’aurai pu leur faire payer mon dîner et me remplir l’estomac pour par un dollar ! Ce sont tout simplement des bêtises. Et elles ne viennent même pas de Boston, donc n’importe qui peut s’asseoir derrière son ordinateur et écrire ce qu’il veut. Votre boulot, c’est de publier ou non ce qui est écrit. Et quand c’est le cas concernant des bêtises, ça devient un soucis. »

Ces mots secs et autoritaires viennent ainsi mettre un terme à cette récente rumeur concernant un possible transfert de Kevin Garnett aux Clippers, contre Eric Bledsoe et Caron Butler. Le mot s’est rapidement donné, et ESPN  a tenu à faire taire cette possibilité dès que la franchise a informé que ce n’était que du vent. Mais du côté de Garnett, ce n’est pas la première fois qu’il rencontre cette situation. En effet, après une si longue carrière dans la Ligue, les mois de Février et ses rumeurs, il les connaît par coeur.

« Depuis le premier jour, Danny (Ainge) a toujours été clair avec moi, Paul et Ray (Allen) qu’il ferait ce qu’il y a de mieux pour cette franchise quoi qu’il arrive, » rappelait le vétéran. « Il a toujours été honnête là-dessus, donc il n’y a pas d’ambiguïté. Mon sang est vert, et je souhaite mourir en tant que vert. Mais c’est aussi un business ici donc je comprends parfaitement ce que cela implique. Tous les ans on a les mêmes histoires, si j’étais vous franchement je n’y ferais pas vraiment attention. »

Ancien membre des Timberwolves, KG sait que personne n’est à l’abri quand le calendrier se rapproche du 21 Février.

« Cela fait partie du calendrier en NBA, autour du All Star Game tu entendras toujours des rumeurs plus ou moins vraies, mais il suffit de savoir faire abstraction de toutes ces rumeurs et continue à jouer aussi concentré que possible. Si quelque chose a lieu, ainsi soit-il. On n’est pas en contrôle de ce genre de situation, tout ce qu’on peut contrôler, notre jeu t notre famille, on doit se donner au maximum, c’est tout ce qui importe. Le reste, c’est comme ça, ça arrive. »

Enfin, Pierce a donné sa propre vision de la situation à Boston, en tentant de faire écho aux propos de son coach et de son coéquipier.

« Je n’y fais jamais attention. Ces trucs-là, ça va, ça vient, mais on a aucun contrôle dessus. Tout ce que je sais, c’est que ça n’affecte absolument pas mon jeu, ou ma façon d’aborder un entrainement, un match. Je prends chaque jour un par un comme depuis des années, j’adore mes coéquipiers ici, et comme je viens de vous le dire ces histoires-là ça va ça vient mais si ça arrive, c’est comme ça »

Des propos solides, solidaires, et optimistes. Suffisant pour apporter le calme à la franchise aux 17 titres ?

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top