Play-in tournament

Apparu en NBA pour la première fois en 2020 dans la bulle de Disney World, le play-in tournament n’est pas franchement l’invention préférée de LeBron James. Ceci étant dit, on va quand même essayer de vous en dire plus sur l’un des derniers concepts à être sorti des bureaux d’Adam Silver & Cie.

Course aux Playoffs à l’avant, tanking pour la Draft à l’arrière… et si on rajoutait un mini-tournoi dans le ventre mou pour bouger tout ça ? C’est sûrement plus complexe que ça, mais c’est un constat de ce style qui a dû pousser la Ligue à mettre le play-in tournament en place.

Si vous étiez habitués à voir les 7è et 8è de chaque Conférence être qualifiés en postseason, maintenant c’est un peu plus compliqué que ça. Le play-in tournament regroupe les équipes classées entre la 7è et la 10è place. Les places 7 et 8 s’affrontent sur le parquet du mieux classé sur une manche sèche et le vainqueur valide son ticket pour les Playoffs. De l’autre côté, le vainqueur du match entre le 9è et le 10è affronte le perdant du premier match pour se jouer la dernière place des Playoffs. Vous avez compris ? S’il vous reste des doutes, regardez cette vidéo explicative.

Pour sa deuxième édition en 2021, la première sous cette forme, le play-in tournament a vu les Celtics (7è) et les Wizards (8è) se qualifier à l’Est, aux dépens des Hornets (10è) et des Pacers (9è), et à l’Ouest, ce sont les Lakers (7è) et les Warriors (8è) les Grizzlies (9è) qui s’étaient qualifiés. Etonnement, on n’entend moins le King depuis que le play-in tournament lui a réussi. Pour certains, ce mini-tournoi alourdit un peu plus un calendrier déjà bien fourni mais le bilan reste très positif pour les dirigeants de la NBA. Et puis on ne va pas se le cacher, ça rajoute un peu de suspense, et c’est quand même sympa !

Révise ton alphabet et deviens bilingue en trashtalking avec le Lexique du TrashTalker

Liens utiles dans le lexique :

Source image : NBA


To Top