Warriors

Kevon Looney a été grandiose : 21 points, 12 rebonds et un impact immense, cette nuit le MVP des Warriors c’était lui !

Le ballon du match, il est pour le pivot des Dubs !

Source image : NBA League Pass

Il n’est pas le joueur à qui on pense en premier quand on parle des Warriors. Ce n’est pas lui qui se retrouve sur les affiches ou les grands écrans. Mais cette nuit, c’est notamment grâce à Kevon Looney si Golden State a réussi à doubler la mise contre Dallas. Le soldat ultime de Golden State a peut-être sorti le meilleur match de sa carrière, tout simplement.

Kevon avait déjà été hyper précieux dans le Game 6 face aux Grizzlies en gobant pas moins de 22 rebonds pour aider les siens à décrocher leur ticket pour les Finales de Conférence Ouest. Il avait aussi apporté sa contribution dans la victoire du Game 1 contre Dallas il y a deux jours. Cette nuit ? Il a remis le couvert, mais dans un compartiment du jeu où on ne l’attend pas : 12 rebonds d’accord, mais Looney a surtout établi son career high au scoring avec 21 points au compteur à 10/14 au tir en 32 minutes. C’est simple, en l’espace de sept saisons NBA, jamais le pivot des Dubs n’avait atteint la vingtaine de points. Il faut remonter en 2015, à ses années universitaires du côté d’UCLA, pour retrouver un match dans lequel Kevon termine à 20 pions (h/t ESPN). Ça vous montre un peu la rareté de la chose, et sachez également que c’est la première fois depuis… 1977 qu’un pivot des Warriors boucle une rencontre de Playoffs en 20 points – 10 rebonds (petite pensée à Robert Parish). Bref, une soirée tout simplement magique. Habitué aux tâches ingrates, Looney est le genre de joueur qui mérite sa place dans la lumière et aujourd’hui, c’est véritablement lui qui récolte les honneurs. Comme quoi il y a une justice dans ce monde. Profitant notamment des fautes de Draymond Green pour gagner en responsabilité, Kevon a grandement participé au comeback de folie des Warriors en deuxième mi-temps, pesant des deux côtés du terrain face à des Mavericks qui n’ont jamais vraiment réussi à résoudre l’équation.

Les 21 points – 12 rebonds vont évidemment faire la une ce samedi dans la Baie, mais comme il le dit il a surtout profité des caviars de ses copains pour finir habilement au cercle. Là où Kevon Looney a surtout été impérial, c’est dans sa propre moitié de terrain. Demandez donc aux Mavericks ce que ça fait d’attaquer sur ce mec-là. Les Texans ont cherché des switchs pour mettre leur ball-handler – notamment Luka Doncic – en un-contre-un contre le pivot des Dubs, et ce dernier a assuré comme un chef. Des pivots qui savent défendre efficacement dans le périmètre tout en protégeant bien le secteur intérieur, ça ne court pas les rues mais Kevon fait bien partie de cette catégorie. Mobile défensivement grâce à un bon jeu de jambes et possédant un QI basket à rendre jaloux … (on vous laisse compléter la phrase), Looney fait toutes ces petites choses qui permettent aux Warriors d’enchaîner les wins sur ces Playoffs, et de se retrouver aujourd’hui à seulement deux victoires d’une nouvelle qualification en Finales NBA. Pas étonnant si tout le Chase Center a commencé à balancer des “MVP ! MVP !” en fin de match pour saluer la perf du bonhomme. Sans aucun doute, même si Steph Curry en a planté 30, même si Jordan Poole et Otto Porter Jr. ont joué un rôle majeur dans la remontée fantastique des Dubs, le ballon du match est pour Kevon Looney et personne d’autre.

On sait à quel point Kevon Looney compte dans le succès des Warriors, il l’a plus que jamais prouvé cette nuit dans ce Game 2 contre les Mavericks. C’était mal embarqué pour Golden State, mais ça fait bien 2-0 pour les hommes de Steve Kerr. Ils peuvent dire merci au numéro 5 avec le bandeau.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top