Heat

Caleb Martin incendie les Bucks avec 28 points : « moi, simple role player ? Ahah ça faisait longtemps qu’on me l’avait pas sortie celle-là »

Caleb Martin 9 décembre 2021

Voici Caleb Ier, roi de Floride et de Navarre !

Source image : NBA League Pass

Ce mercredi, Caleb Martin n’était pas là pour trier les lentilles lors de la réception des Bucks. Hop, 28 pions, un career high, six bombes du parking, des dunks à gogo et quand même un sacré flow. L’ailier du Heat a fait la totale à Giannis Antetokounmpo et ses potes, jusqu’à sécuriser une victoire de prestige (113-104). On débrief.

La jolie boxscore maison, c’est par ICI !

Si l’on vous annonce que le Heat a gagné face aux Bucks grâce à un ailier chaud bouillant et arrogant à souhait, vous pensez à ? Bien sûr, au cafetier préféré de ton cafetier préféré. Eh bah non, tout simplement car Jimmy Butler est toujours touché au coccyx et qu’il n’était pas en tenue pour disputer la rencontre. Mais de qui parle-t-on alors ? De Caleb Martin, un joueur sous la formule two-way contract qui vient de découper les Bucks à mains nues. La ligne de stats est complètement folle pour ce zouave : 28 points, 8 rebonds, 3 assists, 2 blocks et surtout… 6/8 du parking. Le sauveur du soir a fait le match de sa vie et c’est donc tout naturellement qu’il a planté son record en carrière contre les Daims de Giannis Antetokounmpo, dans un match qui sentait pourtant la rouste pour Miami. La raison ? Une liste d’absents aussi dodue que Zion Williamson, avec Jimmy Butler mais aussi Markieff Morris, Victor Oladipo, Marcus Garrett et Bam Adebayo, qui pointaient tous à l’hosto au début du match. Visiblement, ce n’était pas un problème pour le petit Caleb qui a pris les choses à son compte et n’a cessé d’enflammer la FTX Arena pour arracher la victoire au terme d’une belle bataille. Vous savez, ce genre de guerre qui forge un collectif.

Un poster, une énorme crêpe sur Bobby Portis et des bombes salvatrices balancées au quatre coins du terrain, le nouveau chouchou de la ville était dans tous les bons coups ce soir. Sa performance XXL permet à Miami de l’emporter pour la quinzième fois de la saison et de s’asseoir confortablement à la quatrième place de la Conférence Est. Un petit clin d’œil à Kyle Lowry qui s’est aussi régalé lors de cette partie de chasse avec 22 points et 13 offrandes. De l’autre côté, c’est Jrue Holiday – 27 pions – qui a porté les Champions NBA 2021 d’un Giannis en petite forme avec seulement 15 unités au compteur. Tiens, c’est sûrement l’âge qui fait ses premiers ravages. Il y a des soirs où les planètes s’alignent et ce n’est pas Caleb Martin qui vous dira le contraire, lui qui ne dispute habituellement qu’une vingtaine de minutes par rencontre (contre 34 ce mercredi). Un two-way contract en dehors de sa boîte qui martyrise une équipe de haut de tableau dans un thriller haletant, c’est donc ça la beauté d’un mercredi Panzani ?

On se demandait si ce Heat – Bucks n’allait pas se transformer en pétard mouillé avec une équipe de Miami handicapée par les blessures, mais il n’en fut rien. Ce diable de Caleb Martin est venu empailler les Bucks en leur faisant la totale, pour le plus grand plaisir de nos rétines de fans.

Source Texte : ESPN.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top