Dollars

La NBA fait ses comptes après la bulle d’Orlando : Mickey a permis de sauver un peu les meubles

1,5 milliard de dollars sauvés : on va pas s’asseoir dessus, du coté d’Adam.

Source image : YouTube/NBA

L’organisation de la fin de la saison dans une bulle à Disney World a permis à la NBA de glaner des revenus qui semblaient pourtant perdus avec la situation sanitaire de 2020. Mais ce gain apparait plus comme un petit canot de sauvetage navigant sur l’océan des pertes financières dans lequel est en train de plonger la Ligue.

Objectivement, d’un point de vue purement sportif et sanitaire, on est tous d’accord : la bulle de Disney organisée par la NBA est globalement une réussite. Malgré des conditions très particulières et l’absence de public, les matchs ont pu être joués et un champion a été couronné. Les équipes d’Adam Silver peuvent également se féliciter de n’avoir découvert aucun cas de COVID-19 pendant toute la durée de cette expérience bullaire. Mais passé le point sportif et la santé, intéressons nous aux retombées économiques de cette fin de saison atypique. John Lombardo de Sports Business Daily nous annonce que la bulle d’Orlando a permis à la Ligue d’endiguer la perte d’1,5 milliard de dollars qui était prévue avec la crise. Avec ses 180 millions de dollars investis pour organiser les 172 matchs de basket chez Mickey, la Grande Ligue aurait donc limité fortement la casse. Fans virtuels, activations diverses, forte augmentation de l’engagement des fans sur les réseaux sociaux : les équipes NBA envoyées à Orlando et l’Association elle-même ont pu en effet continuer à respecter leurs contrats de sponsoring durant les 100 jours de bulle, et ainsi ne pas perdre autant que ce qui pouvait être attendu, si la compétition n’avait jamais repris.

Mais malheureusement, cette économie sera loin de combler la totalité des pertes que la Ligue comptera après cette année catastrophique. Il est clair qu’au niveau financier, l’impact de la crise sanitaire sur la totalité des revenus de la saison 2019-20 a été terrible pour la NBA. Malgré une belle évolution des audiences digitales dans la bulle, les audiences TV ont baissé de 37% en Playoffs, et ont fait perdre énormément d’argent à la Ligue. De plus, Bill Shea de The Athletic nous apprend que les pertes liées à l’annulation des 258 matchs de saison régulière sont estimées à environ 700 millions de dollars. Mais si cette somme est estimable, la NBA ne pourra en revanche pas connaitre le montant total de ses pertes tant qu’elle n’aura pas réalisé d’audit complet auprès des 30 franchises. C’est d’ailleurs ce montant total qui servira pour l’évaluation du salary cap de la saison prochaine. Va falloir manger des pâtes sans ketchup chez les propriétaires d’équipes.

Malgré les revenus récupérés dans l’opération sauvetage bulle d’Orlando, la Grande Ligue doit se préparer à vivre des mois bien compliqués au niveau financier. La saison la plus longue de l’histoire du basket américain laissera forcément des traces, et on le verra très vite, dès la Free Agency.

Sources texte : Sports Business Daily / The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top