Pacers

T.J. Warren est toujours dans SA bulle : 39 points et la win face aux Lakers, rendez-vous lundi avec Jimmy Butler pour le dessert

On avait un peu ironisé il y a quelques jours, en nous rendant compte de l’ubuesque d’une situation nous obligeant à faire un article à chaque match de T.J. Warren. TrashTalk curse faisant, les Suns sont depuis passés par là mais T.J. a depuis repris sa route. Nouveau carton cette nuit face aux Lakers, et tout roule pour l’équipe du meilleur scoreur de la Ligue post-COVID.

Mais quand va-t-il bien s’arrêter ? Selon des sources concordantes ce sera une fois seulement que les Pacers seront éliminés, car T.J. Warren ne donne absolument aucuns signes de baisse de régime. Ses yeux sont souvent mi-clos et se disent un merde l’un à l’autre, doux mélange de Mickael Gélabale, Danilo Gallinari et d’un basset hound, mais alors pour mettre la baballe dans le panier vous pouvez compter sur Thibault-Jérémy. Cette nuit ? Les Lakers en face mais peu main porte, le festival a continué. 18 points au premier quart, une sieste au deuxième, on monte en gime-ré au sortir des vestiaires et on termine la bête pour finir avec 14 pions dans le dernier quart dont le dagger qui donnera six points d’avance à son équipe et un matelas assez confortable pour offrir une quatrième en cinq matchs à Indiana et le rêve d’une quatrième place qui se rapproche. Injouable dans le périmètre, assassin silencieux apparemment investi d’une mission divine dans la bulle, Tiji nous lâche donc une nouvelle mixtape et l’on se dit finalement que la dernière fois que l’on a vu quelqu’un aussi focus dans sa bulle, c’était peut-être bien… Diam’s. Jugez plutôt :

T.J. Warren stats 9 août 2020

« Il est sur une autre planète ». – Victor Oladipo

35 pions de moyenne à la volée, on a calculé avec nos doigts, et donc une équipe des Pacers qui vole grâce aux ailes de son ailier superstar. La prochaine étape ? Le Heat de Miami demain soir, et cette revanche tant attendue avec Jimmy Butler depuis que les deux amis ont jugé utile de s’envoyer quelques bourre-pifs et autres « plages » ou « phoque » lors de leur dernière rencontre. Vous voulez une bonne nouvelle ? La saison régulière nous offrira encore… deux Heat-Pacers (demain et vendredi), et si ça veut rire on pourrait même en avoir… quatre de plus minimum en Playoffs. Elle est pas belle la vie ?

Nouvelle victoire des Pacers face à des Lakers toujours aussi peu concernés et nouvelle perf énorme de leur ailier aux allures de faux endormi. Y’a des mecs à qui le mois d’août réussit pas, et il y a T.J. MVP Warren.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top