Apéro Top 10 all-time

NBA TOP 100 ALL-TIME : PLACES 42 – 41 – 40 ! Apéro TrashTalk

Le lundi est le meilleur jour de la semaine, c’est un fait. Et chez TrashTalk, nous avons décidé de le confirmer en vous envoyant, sur cette saison 2019-20, le Top 100 all-time des joueurs en NBA. Oui oui, un Top 100 all-time, étalé sur toute une année. Un programme exceptionnel, que l’on poursuit aujourd’hui après une longue absence liée au corona, avec les joueurs aux places 42, 41 et 40 ! 

Si vous aimez les blasphèmes et prendre l’apéro, c’est ICI qu’il faut vous abonner ! 

Il y a eu les Top 10 all-time. Il y a eu les Plans à 3. Il y a eu d’autres projets, évidemment, mais rien d’aussi grand et fou, sur un an. Car oui, on parle bien d’une aventure qui va vous accompagner toute la saison à venir. D’octobre à juin octobre, de l’automne à l’été en passant par l’hiver et le printemps, TrashTalk vous proposera le défilé du Top 100 all-time des joueurs ayant évolué en NBA. Et pour pouvoir garder le fil, cela peut être aussi utile de rappeler certains détails, ce qu’on va faire dans chaque tiret, ci-dessous.

  • Trois joueurs présentés chaque semaine
  • Question/réponse dans les commentaires
  • Top 100 all-time des membres de l’équipe TrashTalk mis à jour sur le site
  • Tous les critères sont les bienvenus
  • Subjectivité totale

Et encore plein d’autres choses à découvrir, au fur et à mesure que la saison avancera du côté de la bulle d’Orlando. On ne va pas se mentir, ça sent l’année complètement dingue, épique, remplie de clash, de blasphèmes, d’accords et de désaccords. Serez-vous à la hauteur ? Allez-vous prendre part au jeu ? C’est à vous de nous le dire.

Le mode d’emploi pour le grand retour du Top 100 all-time ? Checker la vidéo, poser vos questions, créer votre propre Top 100 et préparer vos arguments pour aller sur le champ de bataille ! 

Source image : montage pour TrashTalk par Léonce Barbezieux

1 Comment

1 Comment

  1. Simon Hirsch

    16 juillet 2020 à 13 h 42 min at 13 h 42 min

    Je pense qu’un joueur comme Horace Grant pourrait être mentionné dans votre début de top 100, peut-être en wildcard. Son importance dans les trois premiers titres des Bulls, dans le parcours du Magic 95, encore bagué en 2001 aux Lakers et sa qualité aussi bien offensive que défensive en font pour moi un joueur majeur des années 1990. Pourquoi serait-il si loin d’un Robert Parish ou même d’un Dennis Rodman ? C’est vrai qu’il n’a fait partie que d’équipes fortes, et qu’il n’a pu se montrer individuellement, sauf en 1994, où il est All-Star. Mais, ne devrait-on pas aussi récompenser des joueurs ultra intelligents qui mettent leurs talents au service du collectif ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top