Wizards

Bradley Beal toujours incertain pour la reprise : imaginons un instant le niveau des Wizards sans lui, et rions ensemble

Bradley Beal

Pourquoi se fatiguer à se déplacer chez Mickey quand on a environ une chance sur mille de faire les Playoffs ?

Source : Youtube

John Wall est absent des terrains depuis déjà un siècle un an et demi, le meilleur ami de Vavane, Bertans, parmi les frondeurs de la Ligue, et si on ajoute à ça une potentielle absence de Bradley Beal… ça commence à devenir tendu chez les Wizards.

Bradley Beal n’est donc toujours pas sûr de revenir aider son équipe dans un ultime push le 30 juillet prochain. La décision pour l’arrière All-Star de Washington serait liée principalement à son physique et le staff médical a les choses en main pour laisser ou non Bradley participer à la bulle d’Orlando. Déjà favoris à la fin de saison la plus précoce des 22 équipes encore en lice, les joueurs de la Capitale risquent de ne pas trop mettre le feu au League Pass si Bealou fait l’impasse… Après Payton (II), Bryant (II) et Schofield (pas Michael), versions low-cost made in Washington, BB ne veut pas encore prendre sa décision mais le contexte social n’intervient pas dans sa réflexion, ce qu’il a confirmé lors d’une visioconférence ce mercredi.

« Je ne vais pas prendre ma décision en fonction de la situation sociale. Je comprends les gars qui veulent utiliser cet argent pour redonner à leurs communautés. Je comprends les gars qui veulent juste se concentrer sur une justice sociale plus forte. Je comprends donc tous les points de vue. Je suis littéralement au milieu. Je ne suis pas influencé d’une manière ou d’une autre. Nous avons arrêté de jouer à cause du Covid. Nous n’avons pas arrêté de jouer à cause de la justice sociale. J’ai l’impression que nous pouvons davantage sensibiliser et nous pouvons davantage attirer l’attention sur ce qui se passe dans le monde en utilisant notre plateforme et en utilisant des noms au dos de nos maillots. »

Les épaules sûrement fatiguées à force de porter une équipe plus que poussive, Brad sait qu’il faudra qu’il soit à 100% et qu’il continue sur sa saison de folie (30,5 points, 4,2 rebonds et 6,1 assists de moyenne en 2019-20) s’il veut offrir une chance d’avoir un très léger espoir à sa franchise. Malgré les contraintes qu’il souligne, il laisse quand même une petite fenêtre de bonheur à ses supporters avec ces déclarations. Disney ne va pas suffire pour rendre les choses féériques pour les Wiz sans toi Bradidounet, alors please, fais un tout petit effort non ?

Au pire des cas, si Bradley Beal reste tranquillou chez lui, est-ce si mal de faire confiance à Garrison Matthews ou Ish Smith pour porter son équipe ? Réponse : oui. Bradley, tu sais ce qu’il te reste à faire.

Source : The Athletics, The Washington Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top