Nets

He’s baaaack : Kyrie Irving a retrouvé le parquet avec les Nets, 21 points en 20 minutes et à 10/11 au tir pour Tonton Drew

Après quasiment deux mois d’absence, Kyrie Irving a enfin rejoué avec les Nets dans une gifle logique des Hawks à Brooklyn. Alors que l’inquiétude naissait chez certains fans, le meneur a rassuré ses proches et l’optimisme est désormais présent dans le vestiaire de Kenny Atkinson.

C’était la grande nouvelle de ce dimanche. Et non, il ne s’agissait pas de la reprise des métros dans la région parisienne ce lundi. Depuis le 14 novembre dernier, Kyrie n’avait pas pu mettre un seul orteil sur un parquet lors d’un match officiel, ce qui avait grandement freiné la hype qui existait autour de lui en début de saison. Avec des performances spectaculaires et une réelle envie de se mettre son nouveau public dans sa poche, Irving espérait passer un bel automne… mais les dieux de la santé en ont décidé autrement. Souci à l’épaule, grimace au visage, trois semaines après la reprise le meneur devait malheureusement quitter les siens et on imaginait rien de bon pour les Nets. C’était sans compter sur Spencer Dinwiddie et son coach qui, en duo, ont relancé leur franchise et permis à Brooklyn d’atteindre 2020 sans trop se casser la gueule. Avec un Caris LeVert sur le retour et Kyrie dont on suivait la rééducation de loin, la question était récemment de savoir si Irving allait devoir passer par la case opération, ce qui aurait pu définitivement plomber le moral des fans des Nets, qui en plus devaient se bouffer une sale série de défaites. Finalement, après réflexion et avis médicaux multiples, le All-Star a fait son retour sur le terrain ce dimanche, et quelle meilleure occasion que celle face aux Hawks, qui présentent une des pires défenses de toute la Ligue. Enlevez Trae Young pendant que vous y êtes, et vous avez tout simplement la pire équipe de toute la NBA. C’est donc logiquement que Brooklyn a démonté Atlanta du début à la fin de la rencontre, notamment dans le premier quart-temps et sous l’impulsion d’un… Kyrie Irving enchanté. Toujours aussi fluide balle en main, roi des finitions ambidextres, Tonton Drew prenait du plaisir avec le cuir et ses coéquipiers en profitaient tout autant. Et allez, +21 après 12 minutes de jeu, on a à peine posé son cul sur le canapé que c’est déjà terminé, reste plus qu’à voir si Kyrie est bien dans ses pompes. L’intéressé ne va pas décevoir sur sa vingtaine de minutes de jeu, agressant le panier et n’ayant pas peur du contact pour retrouver ses sensations. Vu la raquette d’en face, c’était assez bien pensé pour le coup. La feuille donne 21 points en 20 minutes, mais le joueur donne surtout 100% d’aisance pour sa première partie de la nouvelle année. Difficile de demander mieux.

Globalement, c’est donc une réussite, pour les Nets, leurs fans et pour Kyrie. Retrouver un All-Star confiant, dans une large victoire qui met définitivement dans le rétro les 7 vilaines défaites de suite récentes, le tout devant un public conquis à domicile, c’est le jackpot. Cependant, Kenny Atkinson et ses hommes ne peuvent pas s’en arrêter là, et ils le savent très bien. Deux questions à court-terme nous viennent en tête dès maintenant. Premièrement, comment articuler le trio Dinwiddie – Irving – LeVert ? Pour ce premier match en triangle, c’est Caris qui est sorti du banc, un rôle qu’il pourrait conserver quand on voit le niveau atteint par Spencer en tant que titulaire. Ceci étant dit, on sait aussi que Dinwiddie était très confortablement installé dans son spot de 6ème homme, et qu’il pourrait le récupérer dès que LeVert trouve son rythme. Les minutes seront bien partagées, reste à voir comment Atkinson va s’assurer que chacun s’y retrouve, le tout dans une dynamique de progression au sein de la Conférence Est. Deuxièmement, comment aborder les prochains matchs ? Si l’enthousiasme et l’optimisme étaient en tête de gondole ce dimanche, pas sûr que les supporters de Brooklyn auront droit à la même devanture dans les jours à venir. Utah, Philadelphie deux fois, les Bucks et les Lakers, voici le programme qui attend Kyrie et ses boys sur les 5 prochaines rencontres. Un quatuor d’une violence rare, qui testera justement Irving dans son retour au boulot ainsi qu’Atkinson dans ses ajustements. La bonne nouvelle, c’est que même en vivant un sale mois de janvier, le spot le plus profond que les Nets peuvent toucher semble être la huitième place, l’écart étant trop important avec la neuvième occupée par les Hornets. Mais attention à ne pas trop jouer avec le feu, car la pression médiatique new-yorkaise ne fera pas de break, calendrier ou pas, et le retour de Kyrie voudra aussi dire une hausse de la couverture des Nets par celles ou ceux qui veulent obtenir du contenu croustillant venant d’Irving. Telles sont les règles du jeu, aussi, avec Kyrie.

Pour ce soir en tout cas, et pour aujourd’hui ce lundi, le soleil brille dans le ciel de Brooklyn. Kyrie Irving est de retour, les Nets veulent oublier leur série de défaites, mais attention tout de même : il y a du lourd à venir pour le All-Star et sa clique. Hâte de voir à quelle température se fera son vrai retour, face au Jazz dès ce mardi.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top