Spurs

Les Spurs avec un bilan négatif, on n’a pas vu ça souvent lors des… deux dernières décennies : Tony, Timmy, Manu, revenez !

Spurs

Moins de 70 jours avec un bilan négatif en 22 ans. Forcément ça fait bizarre.

Source image : YouTube

Alors qu’ils restaient sur une série de trois défaites consécutives, les Spurs ont chuté une nouvelle fois la nuit dernière à Orlando. Résultat, les hommes de Gregg Popovich possèdent aujourd’hui un bilan de cinq victoires pour sept défaites et ça, c’est limite choquant quand on est habitués à l’excellence de la franchise de San Antonio.

Rien ne va plus du côté de Fort Alamo. Si on écrit souvent ce genre de phrase avec les Knicks, on ne peut pas en dire autant avec les Spurs, qui font partie des franchises modèles de l’univers NBA, que ce soit au niveau des résultats, du coaching, du management ou encore de la formation des joueurs. Pourtant, aujourd’hui, c’est bel et bien la merde. DeMar DeRozan, LaMarcus Aldridge et les autres sont effectivement dans une vraie galère. Ils avaient commencé la saison de la meilleure des manières avec trois victoires en autant de matchs, mais ils sont tombés de haut depuis avec notamment des défaites inquiétantes face à Boston (-20 à domicile et 135 points encaissés), Memphis (à la maison) ou encore Minnesota (129 points accordés). La défense est à la rue (26è à l’efficacité défensive, 23è à la moyenne de points encaissés), ça manque d’intensité, les « leaders » DMDR et LMA ne répondent pas vraiment présent, le starting lineup est souvent dominé en début de match… Ça fait beaucoup de choses qui ne vont pas. Et sur le plan purement comptable, ça donne ça. Sept défaites en neuf matchs, six sur les sept dernières sorties, dont quatre consécutives. Au total, on obtient donc un bilan de cinq succès pour sept défaites, avec une médiocre 10è place au sein de la Conférence Ouest.

Voir les Spurs dans le négatif, c’est quand même quelque chose de très rare. La preuve avec cette stat incroyable dénichée sur le compte Twitter d’Ethan Strauss, journaliste pour The Athletic. Avant les deux dernières défaites des Spurs (contre Minnesota et Orlando), qui ont donc fait basculer l’équipe texane en dessous des 50% de victoires, San Antonio avait connu un bilan négatif pendant seulement 65 jours depuis la saison 1997-98. Est-ce que vous vous rendez compte ? 65 jours à peine, soit un peu plus de deux mois en l’espace de 22 ans. C’est une statistique folle quand on sait que la deuxième équipe de ce classement, à savoir les Houston Rockets, totalise plus de 1 000 jours dans le négatif. Cela prouve évidemment la grandeur de cette franchise depuis de très nombreuses années, et cette longévité qui est unique en NBA. Depuis l’arrivée de Tim Duncan en 1997, les Spurs ont enchaîné 22 qualifications en Playoffs, série toujours en cours, bien que menacée cette année vu comment les choses se déroulent actuellement. 22 qualifications en postseason, mais aussi 20 campagnes consécutives à au moins 60% de victoires, ce qui équivaut à des saisons régulières à 50 succès ou plus. C’est ce qu’on appelle l’excellence à la Spurs, symbolisée par Duncan, Gregg Popovich, Tony Parker, Manu Ginobili, R.C. Buford, et tellement d’autres qui ont contribué à placer San Antonio parmi les plus grandes franchises de l’histoire de la Grande Ligue. Alors aujourd’hui, en voyant les Texans dans le négatif, on a comme l’impression qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond sur la planète NBA, même si c’était déjà arrivé en début de saison dernière.

En réceptionnant une équipe de Portland tout autant en difficulté lors de la prochaine rencontre ce samedi, les Spurs vont tenter de repartir du bon pied afin de sortir de cette spirale négative qui ne caractérise pas du tout la franchise texane. Allez les mecs, c’est l’heure de se bouger et de faire honneur au maillot.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top