Magic

Orlando piétine San Antonio pour son premier match de pré-saison : faudrait pas habituer Pop à trop de défaites tout de même

Le Orlando Magic se déplaçait au Texas cette nuit pour défier les San Antonio Spurs de Gregg Popovich. On aurait pu s’attendre à une rencontre difficile pour les Floridiens… qui repartent finalement avec une victoire de presque quarante points. Oui, vous avez bien lu. 

Qui dit pré-saison dit souvent rencontre pour du beurre histoire de relancer la machine, tenter des combinaisons, des associations, tester des joueurs présents juste pour le camp. Mais là, quand même… Damn ! On veut bien que le Magic ait progressé l’an dernier mais venir foutre quarante pions aux Spurs à l’AT&T Center de San Antonio c’est hard. Au menu des satisfactions on notera une belle perf’ du binôme Aaron Gordon – Mo Bamba (14 points, 4 rebonds, 3 passes à 6/8 au tir pour le premier et 18 points, 6 rebonds et 3 contres pour le second) alors que Nikola Vucevic et Evan Fournier n’ont pas forcé les choses après leur été mondialiste. On s’attardera aussi sur le retour de… Markelle Fultz et non, ceci n’est pas une blague. 6 points, 4 passes et 2 steals pour l’ancienne pépite de Washington et surtout une belle fluidité dans son jeu. Oubliez les stats, l’adresse au tir, le minot a l’air d’avoir du jus dans les cannes et ça part vite. Vision du jeu, du tomar et même quelques moves au poste, on se prend presque à rêver d’un retour de flamme pour le first pick de la Draft 2017.

La mécanique de tir semble déjà bien meilleure que ce à quoi il nous avait habitué dans les derniers mois et c’est tout le mal qu’on peut lui souhaiter. A confirmer dans les prochaines semaines. Au rang des espoirs gâchés, Michael Carter-Williams a encore sorti une perf très propre, symbole que l’air floridien lui réussit bien. (13 points, 6 passes, 4 interceptions cette nuit)

Côté San Antonio ? Voici un match qui ne restera pas dans les annales. Alors certes, Pop devait composer sans DeMar DeRozan et Patty Mills mais la copie rendue est nettement insuffisante. A l’intérieur de ce massacre Bryn Forbes a tout de même réussi à tirer son épingle du jeu avec une rencontre très propre dans un rôle de shooteur qui lui va décidément très bien (24 points, à 9/13 dont 5/6 du parking). Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, on a bien kiffé de revoir Dejounte Murray sur un parquet, un an presque jour pour jour après sa terrible blessure. Une reprise en douceur pour le successeur de Tony Pi, qui n’a pas semblé craintif dans ses attaques et qui montre déjà de belles choses (11 points, 4 rebonds et 4 passes en 15 minutes). Si San Antonio n’a pas signé de joueurs majeurs cet été, son meilleur renfort pourrait bien débarquer de l’infirmerie.

Les Spurs ont donc pris le bouillon contre Orlando et c’était bien sale. Ne partons pas trop vite sur des conclusions hâtives et attendons plutôt de voir la dynamique des deux équipes sur le début de saison. Allez, plus que quinze jours avant le début des hostilités. 

Boxscore San Antonio Orlando Présaison

Boxscore Orlando San Antonio Présaison

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top