Pacers

Le calendrier des Indiana Pacers 2019-20 : dates importantes, matchs immanquables, c’est par ici !

Oladipo turner Pacers

Victor, Victor, on t’attend très fort…

Source image : NBA League Pass

Il est prêt, il est officiel : le calendrier des Indiana Pacers édition 2019-20 est enfin tombé ! Pour ne rien louper du programme qui attend les fans et les joueurs en NBA cette saison, voici l’analyse complète des matchs à venir.

Avant même de parler de calendrier, de roadtrip, de matchs à domicile ou de grands rendez-vous prévus pour nos amis les Pacers, il est important de souligner une information primordiale. Elle concerne Victor Oladipo, All-Star de coeur de son équipe, qui s’est blessé l’an dernier. Au moment où ces lignes sont écrites, la plupart des rapports se croisent pour affirmer que l’arrière sera de retour en fin d’année 2019, au mieux. On est donc dans un scénario où Nate McMillan et ses hommes, potentiellement, joueront une vingtaine voire trentaine de matchs sans leur leader. Du coup, cela impacte directement la façon dont on observe ce calendrier. Bonne nouvelle ? Novembre devrait être clément, de nombreuses affiches à la maison et un groupe qui trouvera ses repères en temps et en heure. Mais que Totor revienne vite, car la mauvaise nouvelle concerne le début de la nouvelle année civile. Un programme chargé, beaucoup d’avion, et des matchs précieux dans une Conférence Est qui verra de nouvelles têtes émerger en quête de Playoffs. Les Pacers ont pour eux un joli mois de février, et le mois de Noël pourrait aussi être celui de la surprise, positivement parlant. Mais le dernier virage, marqué par des adversaires coriaces et des déplacements tendus, sera le vrai baromètre de la saison à venir. Si Indiana gère son pré-break et autorise quelques gamelles en mars ? Pourquoi pas. Si Oladipo revient vite et trouve son rythme quand son équipe en a le plus besoin ? Pourquoi pas. Mais si l’automne se passe mal et la concurrence renifle le sang de Jeremy Lamb et compagnie, attention. Indiana sera à surveiller de près, très près, déjà par les nombreuses modifications de son effectif, mais aussi par la difficulté croissante de son menu. Reviens vite, Victor.

# Plus long road-trip : 5 matchs (trois fois)

# Plus longue session maison : 4 matchs (trois fois)

# Mois le plus chaud : janvier (9 matchs en déplacement)

# Mois le plus cool : février (8 matchs sur 11 à la maison)

# Matchs en antenne nationale : 6 sur toute la saison.

# Nombre de back-to-backs : 11 sur toute la saison.

# Nombre de rencontres tôt en France : 5 sur toute la saison.

# Trois affiches à retenir : Bulls (03/11), Bucks (17/02) et Celtics (11/03)

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top