Mondial

Team USA s’est fait taper par des inconnus lors d’un scrimmage : on peut commencer à s’inquiéter pour eux là non ?

36-17 contre une équipe de G-League, sérieusement ?

Source image : YouTube

Depuis quelques semaines, les forfaits s’enchaînent au sein de Team USA en vue de la prochaine Coupe du Monde en Chine. Parfois, on se demande même si Gregg Popovich aura 12 joueurs à sa disposition. Bref, on se pose des questions sur la suprématie des Ricains à deux semaines du début de la compétition, et on peut même commencer à s’inquiéter pour eux.

Parce que oui, hier, lors d’un scrimmage à Los Angeles face à une équipe composée d’inconnus, Team USA a pris une fessée. Et quand on dit inconnus, on ne veut pas manquer de respect aux adversaires des hommes de Gregg Popovich, mais on parle là de joueurs de… G-League, accompagnés de quelques mecs évoluant à l’étranger. Vous voulez des noms ? On peut vous en donner mais on vous prévient, c’est du random. Ben Moore, Scottie Hopson, Chris Chiozza, Chasson Randle, John Jenkins… ça fait rêver n’est-ce pas ? Ce sont des joueurs qui ont aidé Team USA à se qualifier pour la Coupe du Monde, et c’est Jeff Van Gundy qui était une nouvelle fois aux commandes. Le score ? 36-17 en dix minutes si l’on en croit Sam Amick de The Athletic. L’équipe américaine qui va tenter de décrocher l’or en Chine durant la première quinzaine du mois de septembre vient donc de se faire taper par une équipe de G-League, avec 19 points d’écart. Euh comment dire, il y a de quoi s’inquiéter un peu là non ? Ah oui, on oubliait. Toujours d’après Amick, Team USA aurait perdu à deux reprises contre cette sélection, appelée Select Team. Lors d’un premier scrimmage de dix minutes entre les deux équipes, les joueurs de Pop se seraient inclinés de trois points. Il va falloir penser à envoyer l’équipe de Jeff Van Gundy en Chine si ça continue.

Alors on peut dire que ce n’était qu’un scrimmage. D’un côté, oui, ce n’est pas vraiment comparable à un véritable match FIBA sur 40 minutes. Mais est-ce que c’est inquiétant pour les Américains ? Clairement. Parce qu’à la Coupe du Monde, les Stazunis vont rencontrer des nations qui auront le couteau entre les dents et qui ne vont pas prendre cette compétition à la légère. Et on ne parle pas que des favoris hein. Parce que si on va sur ce terrain-là, avec des équipes confirmées et très talentueuses comme la Serbie ou l’Espagne par exemple, on n’est pas vraiment sereins pour les Ricains. Justement, vendredi, Team USA affrontera les Espagnols en match de préparation et cette affiche sera intéressante à suivre pour jauger le niveau des Etats-Unis à deux semaines du début du tournoi. En tout cas, ce qui est certain, c’est qu’avec le nombre énorme d’absents, la sélection américaine semble vraiment prenable après plus d’une décennie de dictature. La dernière défaite de Team USA dans une compétition majeure, c’était lors du Championnat du Monde 2006 au Japon. Depuis, les hommes de Mike Krzyzewski ont tout raflé sur leur passage : Jeux Olympiques 2008, Championnat du Monde 2010, Jeux Olympiques 2012, Coupe du Monde 2014, Jeux Olympiques 2016. La fin du règne est-elle proche ?

Plus on avance, plus Team USA semble fébrile. Le talent est toujours là évidemment, mais le manque d’expérience FIBA et d’automatismes peut faire très mal aux Américains en Chine. Il va vite falloir resserrer les boulons et on peut compter sur coach Pop pour ça.

Source : The Athletic / DraftExpress

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top