Knicks

Frank Ntilikina est content d’être à New York et n’a pas peur de la concurrence : merci à son coach d’en prendre note

knicks ntilikina

Après une saison sophomore bien galère, Franky a beaucoup de choses à prouver à lui-même et aux Knicks.

Source image : NBA League Pass

Récemment à Las Vegas pour voir R.J. Barrett envoyer des briques les Knicks lors de la Summer League, Frank Ntilikina sait qu’il doit rebondir après une saison sophomore bien bien compliquée. Il bosse dur pour ça et a confiance en ses capacités pour se faire une vraie place dans le roster de New York.

Frank Ntilikina a-t-il un avenir dans la Grosse Pomme ? A première vue, on a envie de répondre par la négative. Entre les Knicks qui étaient à l’écoute pour un transfert potentiel au moment de la Draft, le monde qu’il y a sur les lignes arrières et le recrutement de New York durant la free agency, on ne peut pas dire que Franky soit particulièrement bien placé pour s’imposer dans la franchise basée à Manhattan. En même temps, il reste sur une campagne sophomore vraiment décevante après avoir montré quelques bonnes petites choses en tant que rookie. De titulaire en début de saison, il est passé à remplaçant puis membre de l’infirmerie, lui qui n’a joué que 43 matchs au total à cause d’une blessure à l’aine. Bref, une année bien pourrie pour le French Prince, qui a terminé avec des statistiques de 5,7 points, 2,0 rebonds et 2,8 passes décisives, le tout à 33,7% au tir dont 28,7% du parking. Des chiffres en baisse dans toutes les catégories par rapport à sa première saison, et ce n’est évidemment pas ce qui était attendu d’un jeune joueur sélectionné dans le Top 10 de la Draft. Malgré tout, Ntilikina n’est pas du genre à baisser les bras et continue à bosser comme un fou pour progresser et ainsi montrer aux Knicks qu’ils ne se sont pas trompés. Autrement dit, même si la situation ne semble pas vraiment favorable pour lui, il reste optimiste.

« Je suis content d’être un Knick. J’essaye de maximiser chaque situation. Je suis toujours sous les couleurs des Knicks. Je suis content d’être ici. Je bosse très dur pour que cette situation soit un succès » a-t-il déclaré récemment lors de la Summer League via SNY.

Avec la présence de Dennis Smith Jr. et la signature d’Elfrid Payton, il y a une grosse concurrence à la mène et Franky est probablement en troisième position sur la liste à l’heure actuelle. Sur le poste d’arrière, où il a parfois été utilisé pour évoluer plus sans ballon, les Knicks ont recruté des mecs expérimentés comme Wayne Ellington et Reggie Bullock, sans oublier évidemment la sélection de l’extérieur de Duke R.J. Barrett lors de la dernière Draft. En clair, ça s’annonce tendu pour avoir des vraies minutes, mais Ntilikina ne baisse pas les yeux.

« Il y aura de la compétition. C’est ce que nous voulons en fin de compte. Nous allons apprendre les uns des autres et bien évidemment nous serons en concurrence. Ce ne sera facile pour personne. »

Durant l’intersaison, The French Prince a notamment bossé du côté de Dallas et va bientôt entamer la préparation avec l’Equipe de France pour la Coupe du Monde, qui commencera fin juillet. C’est pour cela qu’il ne participe pas à la Summer League de Las Vegas. En tout cas, il indique être parfaitement remis de sa blessure à l’aine et compte bien mettre toutes les chances de son côté pour vraiment faire décoller sa carrière NBA.

La troisième saison de Frank Ntilikina s’annonce comme un tournant. C’est maintenant qu’il doit franchir un cap, c’est maintenant qu’il doit prouver sa valeur. On sait qu’il peut être un sacré chien de garde, mais ça passe aussi par de l’agressivité offensive et un shoot comme celui ci-dessous. Allez Franky, c’est le moment !

Source texte : SNY

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top