News NBA

NBA Awards – Progression de l’année : D’Angelo Russell et Pascal Siakam en duel, Fox invité au buzzer

meilleure progression
Source image : NBA TV

Ding dong ! Enfin, ça y est, on connaît désormais les finalistes pour tous les trophées qui seront distribués lors de la nuit des NBA Awards (24 juin). Trio plutôt cool pour la Progression de l’année, De’Aaron Fox fait sa place entre Pascal Siakam et D’Angelo Russell.

Pour le coup, c’est un peu une surprise. Pas dans la saison proposée par De’Aaron Fox, mais dans deux autres éléments qui semblaient peser jusqu’ici. Premièrement, le fait que la NBA avait l’air assez claire sur le trophée en lui-même, réservé aux joueurs minimum dans leur troisième saison professionnelle. Généralement, il est attendu que les jeunes progressent d’une saison à l’autre, c’est donc souvent à partir de la numéro trois que les plus gros écarts sont récompensés. Sachant que Fox était sophomore cette année, il y a de quoi être étonné. Mais surtout, c’est le candidat des Kings tel quel qui peut faire débattre. Où est Buddy Hield ? Auteur lui aussi d’une superbe saison, comme son meneur, le sniper semblait cocher de nombreuses cases pour figurer dans ce trio de finalistes pour les NBA Awards 2018-19. Scoreur en progression, plus âgé que Fox, Buddy était avec Zach LaVine un des gros clients de cette course. Cela n’enlève en rien le travail de De’Aaron qui a de beaux jours devant lui et devra continuer sur sa lancée, avec ou sans Luke Walton. Le dragster des Kings sera tout de même prié de bien vouloir se pointer à la cérémonie du 24 juin pour applaudir ses deux collègues, le véritable duel ayant lieu entre Siakam et Russell pour ce trophée de Progression de l’année.

Pour qui voter ? Maintenant que les votes sont terminés, on va faire ça à l’oral. Et deux camps restent fermement opposés, avec le meneur des Nets d’un côté et l’ailier-fort des Raptors de l’autre. D’Angelo, qui était déjà connu pour son talent et son spot de Draft, a vécu une saison de rêve sur tous les plans possibles et imaginables : dernière année de contrat, statut de All-Star, glace dans les veines, découverte des Playoffs avec Brooklyn, hype grandissante, Russell a enfin touché le potentiel qu’on lui prêtait en sortie de parcours universitaire. Avec 21 points et 7 passes de moyenne en patron d’une franchise qualifiée en Playoffs, D-Lo pourrait être déçu s’il n’est pas MIP cette année. Mais en même temps, en face… ce n’est pas un adversaire de petite taille dont on parle. Siakam, dans un registre totalement différent, a lui aussi vécu une saison de rêve, mais en surprise totale. Remplaçant-éboueur l’an dernier, Pascal est tout simplement devenu le second joueur le plus important de Raptors dans les hauteurs de l’Est, et toutes ses moyennes ont explosé. Certains diront qu’il n’a ni le rôle ni les moyennes de Russell, mais qui pouvait s’attendre à une telle progression ? On est devant un dossier rarissime, celui d’un joueur qui change totalement son statut en l’espace de douze mois, pour devenir un potentiel All-Star alors qu’il espérait tenir en NBA. La lutte sera serrée, et difficile de dire aujourd’hui s’il y a un clair vainqueur. Siakam, en fin de saison régulière, semblait avoir un petit avantage, on verra si les votes ont suivi en ce sens dans cinq semaines.

Alors, qui repartira avec le trophée de Progression de l’année ? La bataille est attendue jusqu’au 24 juin prochain, à vous de nous dire qui sera couronné entre Siakam et Russell.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top