Celtics

Sans Kyrie Irving, les Celtics s’imposent en back-to-back chez les Kings : game winner pour Gordon Hayward, Boston reverdit

Celtics Gordon Hayward Jayson Tatum

En deux jours ? 30 points puis un game winner.

Source image : NBA League Pass

Duel très séduisant à première vue entre les Kings et les Celtics au Golden 1 Center. Nos impressions se sont très rapidement confirmées dans ce match serré qui a vu Boston s’imposer à Sacramento, dans les toutes dernières secondes de la partie. Le héros du soir ? Gordon Hayward, encore lui.

D’un côté les Kings, qui veulent continuer à croire aux Playoffs puisqu’ils se trouvaient au coup d’envoi à trois matchs du huitième spot occupé par les Spurs. De l’autre les Celtics, en back-to-back après une victoire éclatante sur le parquet des Warriors. Et sans Kyrie Irving, touché à la cuisse, Boston s’en est sorti sur le fil à Sacramento, 111 à 109. Les mauvaises langues diront que les C’s ont une nouvelle fois bien joué sans Uncle Drew mais ce qu’il faut surtout souligner, c’est le game winner inscrit par Gordon Hayward. Après avoir planté 30 points aux champions en titre hier, l’ailier a de nouveau fait parler de lui en faisant gagner son équipe à deux secondes du terme, sur un tir à mi-distance planté sur le museau de Buddy Hield, pourtant décisif à deux reprises juste avant. 12 points, 3 rebonds et 5 passes au final pour Gordie, qui semble monter en régime. À confirmer sur la durée désormais.

Tout au long de la partie, Kings et Celtics se sont en tout cas répondus à tour de rôle. Un match serré de bout en bout, avec plusieurs runs de part et d’autre et une balle qui a beaucoup circulé. Les joueurs avaient des fourmis dans les jambes et souhaitaient accélérer le rythme dès que possible, un style de jeu qui correspond à merveille à Sacramento et qui ne semble pas déranger Boston. À la pause, égalité parfaite entre les deux formations, 49-49. L’impact de Buddy Hield se fait ressentir du côté californien (23 points et 8 rebonds au final), au même titre que celui d’Harrison Barnes. L’ancien ailier des Mavericks va se mettre en route dans le troisième quart-temps, inscrivant 12 unités (24 au total, dont plusieurs paniers importants). En face, les 24 points de Jayson Tatum mais surtout l’excellente prestation d’Al Horford (21-11-7) maintiennent le navire du Massachusetts à flot. Forcément, une telle rencontre ne pouvait connaître qu’une très belle issue. Alors que les défenses avaient pris le pas sur les attaques dans le dernier acte et que le jeu était haché par les fautes, l’écart se stabilisait lui sous les deux possessions. Dans la dernière minute, Buddy Buckets répondait (très) longue-distance à un magnifique fadeaway de Jay, qui s’en ira ensuite sur la ligne des lancers pour donner trois points d’avance à son équipe. Sur l’action suivante, le Bahaméen obtenait la faute sur son tir primé et avait trois opportunités d’égaliser. Plein de sang-froid, l’arrière de 26 ans ne tremblait pas sur la ligne et remettait les compteurs à zéro. Suffisant pour envoyer tout le monde en prolongation ? Oui, si Gordon Hayward n’avait pas été sur le parquet.

Une victoire importante pour les Celtics qui ont donc remporté trois de leurs quatre derniers matchs et qui reviennent sur les talons des Sixers au classement. Quant aux Kings, c’est une bien mauvaise opération puisque les Playoffs commencent lentement mais sûrement à s’éloigner. Sacramento a bien joué, Sacramento a tenu, Sacramento a espéré mais Sacramento a perdu. Un revers dommageable mais qui forgera sans doute un peu plus un groupe ultra-kiffant.

boxscore sacramento

boxscore boston

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top