Timberwolves

Karl-Anthony Towns assassine les Grizzlies au buzzer : un chat retombe toujours sur ses pattes !

Karl-Anthony Towns

Le petit chat a fait rugir le Target Center.

Source image : NBA League Pass

La nuit dernière, les Wolves accueillaient les Grizzlies au Target Center à l’occasion d’un match entre deux équipes du bas de tableau à l’Ouest. Au terme d’un match serré, un gros chat est venu en aide à la meute de loups. En effet, Karl-Anthony Towns, pourtant dans un mauvais soir, est venu tuer son adversaire au buzzer.

Ça a envoyé de la bonne brique hier soir à Minnesota. Hormis Mike Conley Jr., les deux cinq majeurs ont été en effet très maladroits durant toute la rencontre. Au terme des quatre quart-temps réglementaires, Loups et Ours ne sont pas parvenus à se départager avec 93 points de chaque côté. Un score très faible lorsqu’on voit les orgies offensives que nous offrent les matchs de NBA nuit après nuit. Du coup, ce n’était pas forcément le spectacle le plus réjouissant de la nuit. Néanmoins, pour pimenter un peu la soirée, les deux équipes se neutralisaient 97 partout lors de la première prolongation. Wolves et Grizzlies nous offraient alors une fin de match tendue puisqu’à 27 secondes du terme, un entre-deux est sifflé par l’arbitre dans le camp de Minny. Après un temps-mort pris par Saunders, le ballon est remis en jeu. Karl-Anthony Towns s’élève plus haut qu’Ivan Rabb et gratte ce ballon qui retombe dans les mains de Taj Gibson qui transmet directement à Andrew Wiggins. Le Canadien temporise, garde le ballon et demande l’isolation pour le laisser terminer le travail. Le jeune joueur se remet face au jeu, tente un cross à droite, pose un dribble pour s’équilibrer et enchaîne par un pull-up jumper en tête de raquette : brique sensationnelle. Heureusement, il reste quelques secondes sur le chrono et KAT qui était parti s’exiler dans le coin pour laisser de l’espace à son coéquipier surgit et prend le rebond sur le museau de Kyle Anderson et Marc Gasol. Le pivot est dos au panier. Il pose un petit dribble et tente un tir en fadeaway depuis le coin alors qu’il se trouve derrière le panier. Le ballon rentre et le buzzer retentit. Wolves win. Charles-Antoine Villes passait pourtant une sale soirée au niveau de l’adresse puisqu’avant ce tir de la gagne, il n’avait inscrit que 14 petits points à 6/16 au tir dont 0/6 du parking, mais lorsqu’il a fallu être clutch, il a su répondre présent et des fois ça suffit pour gagner un match. Surtout contre les Grizzlies depuis quelques années.

Victoire importante des Wolves à la maison. La franchise n’est plus si loin du top 8 et entretient donc l’espoir de retourner en Playoffs cette année encore. Cependant, Minny va avoir besoin d’un Karl-Anthony Towns plus régulier pour espérer atteindre cet objectif. Hier soir face à Memphis, la star des Wolves n’a pas été flamboyant même si l’essentiel a été assuré.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top