Grizzlies

Preview Clippers – Grizzlies : un duel au sommet de la Conférence Ouest, et c’est même pas une vanne

Clippers Grizzlies Apéro

Non vous ne rêvez pas, ces deux équipes visent les Playoffs.

Source image : montage pour TrashTalk par Léonce Barbezieux

Thanksgiving, c’est terminé ! La saison régulière peut reprendre avec comme cadeau quelques matchs à l’heure européenne, dont ce choc Clippers-Grizzlies entre deux franchises que l’on n’attendait pas aussi haut cette année. Alors prenez les restes de la dinde d’hier, rassemblez la famille et c’est parti pour le gros match de la soirée, à 21h30 au Staples Center !

On en a parlé en longen large et en travers, les Memphis Grizzlies et les Los Angeles Clippers sont chauds en ce début de saison. Mouillez-vous la nuque pour certains et retenez votre enthousiasme pour les fans de ces franchises, la phrase suivante était inimaginable l’année dernière : les Grizzlies sont leaders à l’Ouest avec un bilan de 12 victoires pour 5 défaites et les Clippers les talonnent avec leur bon départ à 11 victoires et 6 défaites. Pour le contexte, on est prévenu, même après Thanksgiving, les deux équipes ne seront pas là pour festoyer. D’autant plus que ce n’est pas vraiment le genre des deux maisons. Memphis est revenu aux bases pour se sortir du cauchemar de la saison 2017-18. Contrairement à la tendance NBA mais fidèles à leurs principes de jeu historiques, les Grizzlies affichent le rythme le plus lent de la Ligue, à peine plus de 96 possessions jouées par match, là où la plupart des autres teams, dont leurs adversaires du soir (huitième avec 103,44) dépasse la centaine. Une certaine opposition de style donc, qui se poursuit dans l’aspect défensif. Les Clippers, qui figurent parmi les trois attaques les plus prolifiques de la Ligue en plantant presque 118 points par rencontre, ont accepté d’être une défense moyenne et vont rencontrer une équipe du Tennessee qui arbore fièrement le troisième defensive rating (103,2), notamment grâce à ses petites mains qui traînent rapportant en moyenne 9,4 interceptions (troisième en NBA). Et on préfère vous le dire tout de suite si vous voulez voir des ballons volés du parking, ce ne sera pas au Staples Center : Grizzlies et Clippers font partie des cinq équipes qui en tentent le moins. Vous reprendrez bien un peu de Grit and Grind ?

Non, l’attraction principale se situera près des cercles. Avec Marc Gasol et Jaren Jackson face aux Tobias Harris, Montrezl Harrell et autres Boban Marjanovic, il y aura de la taille et du poids à supporter pour les raquettes de Los Angeles ce soir. Mais cette concentration dans la peinture mettra aussi peut-être en lumière les extérieurs de chaque équipe, et en particulier un membre du duo-star de Memphis, le franchise player et figure essentielle de ce collectif : Mike Conley. Le meneur organisateur, qui présente 20,2 points, 6,1 rebonds, 3,2 assists et sa petite interception habituelle par match, devra peser pour pouvoir venir à bout de cette solide équipe de Los Angeles. Certes, il aura en face de lui Patrick Beverley, soit le pire cauchemar des extérieurs de la Ligue : tout un match à se prendre des coups de pression par un chien enragé d’1m85, pas sûr que ce soit la vie qu’il ait choisi de mener. Mais pas d’autre choix pour le gestionnaire sobre et efficace des Grizzous, et il faudra au moins ça pour terrasser les hommes de Doc Rivers qui n’ont plus perdu au Staples Center depuis le premier match de la saison face aux Nuggets (7 victoires pour 1 défaite à domicile).

Qui dit rencontre de haut de classement dit forcément issue incertaine. Même si les Grizzlies restent sur une série de cinq victoires consécutives alors que les joueurs de L.A. se sont récemment inclinés contre Washington, qui de mieux que ces Clippers surprenants et bien relous pour stopper tout ça ? Réponse à la fin d’une bataille annoncée ce soir dans la Cité des Anges. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top