Nuggets

Officiel : les Nuggets envoient Kenneth Faried et Darrell Arthur aux Nets, et on sait qu’ils ont fêté ça comme un titre

Allez, on te dit pas bon vent hein.

Source image : YouTube

Ding ding ding, on a les grands gagnants de la nuit. Si vous avez vu les infos hier, vous avez peut-être cramé qu’une gamine avait remporté 36 millions à l’EuroMillions, mais sur l’échelle de la joie les dirigeants des Nuggets mettent tout le monde KO. Le genre de nuit dont un GM doit rêver bien souvent.

L’été avait plutôt bien commencé avec la Draft de Michael Porter Jr. et le verrouillage de Nikola Jokic à long-terme. Le départ de Wilson Chandler vers Philadelphie pouvait sonner comme un petit contrecoup mais laissez-nous vous annoncer que plus personne à Denver ne doit penser à Wilson aujourd’hui. Allez, on récapitule.

On commence par la signature d’Isaiah Thomas pour un an et le salaire minimum, paye ton braquage avec un joueur encore Top 5 NBA il y a à peine plus d’un an. Mais ça, on en parle déjà juste ici. La meilleure opération de la nuit dans le Colorado ? C’est donc peut-être bien d’avoir réussi – enfin – à se débarrasser de Darrell Arthur et Kenneth Faried. Surtout le deuxième en fait. Parce que Kenneth Faried à Denver, c’était devenu le bâton dans la roue d’un vélo, celui qui fait chuter le peloton, le cheveu sur la langue, le cheveu dans la soupe, le trop de cheveux dans le roster. Phénomène athlétique, à deux doigts de devenir un leader il y a de ça quelques années, le cheval bondissant était devenu persona non grata dans le roster de Mike Malone jusqu’à voir son temps de jeu réduit à 14 minutes lors de ses 32 matchs disputés la saison passée. Et puisque l’opération devait être parfaite, Kenneth Faried emmène donc avec lui Darrell Arthur à Brooklyn, on leur souhaite de se refaire un peu la cerise hein, deux joueurs qui croiseront Isaiah Whitehead à l’aéroport même si l’ancien meneur des Nets ne devrait pas être conservé par Denver en raison de l’arrivée d’une autre espèce d’Isaiah.

Une opération qui envoie également un pick 2019 protégé 1-12 à Brooklyn ainsi qu’un second tour de draft, mais qui permettra donc – et surtout- à Denver d’économiser 21 millions de dollars la saison prochaine, pas une petite nouvelle lorsque l’on connait le talent des jeunes joueurs de Denver et donc le genre de sommes qu’ils devraient être en capacité de demander très vite. On pense notamment à Jamal Murray qui sera bientôt en mesure de se faire payer à hauteur de son talent, et c’est avec ce genre de troc que les Nuggets nous montrent que le long-terme est d’ores et déjà pensé.

Le Colorado peut donc créer un nouveau jour férié en ce 13 juillet 2018 : Kenneth Faried est enfin parti. Le genre de news qui donne le smile à tout un État mais qui met un paquet de salons de coiffure de Denver en PLS. Pas sûr que le banquier des Nuggets n’en ai quelque chose à faire, parce qu’on parle quand même d’un mec qui vient de gagner au Loto. Bien joué les gars, ne reste plus qu’à gagner des matchs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top