Warriors

Kevin Durant et les Warriors devraient aller très vite dans les négociations : Bob Myers est prêt à signer le 1er juillet

Kevin Durant - Warriors

Les autres franchises n’auront même pas le temps de rêver.

Source image : Youtube

Kevin Durant se retrouvera agent-libre le 1er juillet prochain après avoir décliné sa player option. Pas de panique pour la Dub Nation, il n’y aura pas remake du 4 juin 2016. KD renouvellera son bail à Golden State. Reste désormais à savoir avec quel type de contrat et surtout pour combien.

Comme prévu, pas de baisse de régime pour Kevin Durant cette année. Bien entouré certes, le bonhomme a toutefois sorti une nouvelle saison régulière monstrueuse. Souvent orphelin du Chef Curry, blessé à répétition, le Snake a assumé son statut de superstar. Ses statistiques sont d’ailleurs sans appel avec 26 points, 6,8 rebonds et 5,4 passes décisives de moyenne en 68 matchs disputés. Simplement indéfendable, aucune équipe n’a trouvé la solution pour le stopper lorsqu’il détenait la gonfle entre les mains. Que ce soit en catch-and-shoot ou en pull-up, ses pourcentages sont hallucinants (51,9% de réussite dont 41,9% derrière l’arc, à 1,7% de faire poster une deuxième saison en 50-40-90). Dans un collectif bien rôdé et dirigé d’une main de maître par Steve Kerr, Durant a aussi eu le mérite de faire jouer ses partenaires. A l’arrivée, les Warriors terminent la saison au petit trot en deuxième positon dans la Conférence Ouest derrière les artilleurs fous de Houston. Les deux superteams se retrouveront face-à-face au stade des Finales de Conférence mais les Rockets ne pourront rien faire pour stopper Durantula dans le Game 7 décisif. En Finales face aux Cavaliers, ce dernier réalisera encore des performances d’anthologie à l’image de ce tir décisif dans le Game 3 pour ponctuer un match presque parfait (43 points, 13 rebonds et 7 assists). MVP des Finales pour la deuxième fois consécutive, le produit des Longhorns au Texas est à son aise en Californie et n’a pas l’intention d’en bouger.

Disposant d’une player option à hauteur 26,3 millions d’euros, le joueur drafté par les Sonics a préféré la décliner pour renégocier un contrat avec la franchise de la Bay dès cet été. Les fans des Dubs peuvent épargner leurs ongles, Kevin Durant ne quittera pas sa zone de confort au bout de deux ans. Pas question de s’en aller, il s’agit plutôt de mettre un montant sur un chèque et une durée sur le nouveau contrat qu’il paraphera en compagnie de Bob Myers. Le GM des Warriors a déjà fait savoir qu’il accepterait toutes les requêtes de son ailier et un nouveau deal entre les deux camps devrait intervenir très rapidement. Néanmoins, reste à déterminer si Durant va miser sur un contrat à long terme ou simplement reconduire un contrat en 2+1 ou 1+1 pour rester maître de son avenir. Contrairement à certains agents-libres, la décision de KD devrait se faire dès les premières heures de la free agency pour permettre à Golden State de rapidement embrayer sur de nouveaux dossiers afin de continuer à renforcer un roster déjà flippant.

Après sa saison magnifique, il n’y a pas de raison pour que Kevin Durant s’en aille de Golden State. Épanoui à Oakland, il tentera avec ses nouveaux copains d’aller décrocher un threepeat historique dans quelques mois. Un nouveau titre les feraient à coup sûr accéder au statut de dynastie au même titre que les Bulls d’un certain Michael Jordan. Néanmoins, Kéké serait bien inspiré de faire croquer Steph Curry au titre de MVP des Finales, l’épice en a marre de voir le trophée lui filer sous le nez.

Source texte : New York Times

1 Comment

1 Comment

  1. Metosimply

    29 juin 2018 à 10 h 11 min at 10 h 11 min

    Effectivement il va pas changer de zone de confort….^^
    Par contre, niveau date il me semble que c’est le 4 Juillet 2016 qu’il a changé de maillot.
    Et non le 4 Juin 2016.

    Mais c’est un détail.^^
    Bravo pour les articles!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top