News NBA

Le naming s’attaque à la NBA D-League qui devient la G League : ça a déjà plus de gueule que la Conforama Ligue 1

G League

Cela va bien au-delà d’une simple lettre.

Source image : NBA G League

C’est le genre d’info qui ne casse pas trois pattes à un canard mais il était de notre devoir de vous informer pour ne pas que vous soyez largué lorsqu’il sera question de G League la saison prochaine. La ligue de développement de la NBA vient de changer d’identité !

Alors que les rumeurs de trade affolent la toile depuis quelques jours, la NBA a délivré un communiqué beaucoup moins sexy qu’un échange entre les Pacers et les Cavaliers par exemple. Déjà parce qu’il n’est pas question de la Grande Ligue à proprement parler et ensuite parce que c’est principalement une histoire de gros sous. Tandis que l’on voit doucement les sponsors apparaitre sur les jerseys des franchises NBA – les premiers partenariats ont été signés – le naming s’attaque à la grosse balle orange. Pour l’instant, c’est la D-League qui est touchée. A partir de la saison prochaine, elle troquera son D pour un G, première lettre de son nouveau sponsor principal, Gatorade. Au programme, de nouveaux maillots sont attendus et la marque de boisson énergétique va partager ses innovations avec les équipes de G League en aidant les sportifs à maximiser leur potentiel athlétique. Une grande nouvelle pour Malcolm Turner, le président de la NBA G League.

« C’est un tournant important pour la NBA G League. La Ligue vit un succès sans précédent sur et en dehors des parquets et notre partenariat avec Gatorade va aider à poursuivre sur cette voie et à créer des opportunités en termes d’innovation pour les performances sportives et le développement des joueurs. »

Les pavillons se sont multipliés dans cette ligue de développement ces dernières années pour compter 26 équipes la saison prochaine. Peu suivie par les fans, c’est pourtant un passage obligé pour de nombreux joueurs en quête de temps de jeu pour prouver leur valeur à une franchise NBA. Depuis deux ans, Axel Toupane fait le bonheur des Raptors 905 qui sont récemment devenus champions sous la tutelle de Jerry Stackhouse qui espère maintenant intégrer un banc au rang supérieur. 45% des joueurs qui ont terminé la saison actuelle en NBA sont passés en G League au moins une fois dans leur carrière et ce chiffre monte même à 65% pour les joueurs de la Draft 2016 dont plus de la moitié des joueurs issus du premier tour. Pour la première fois à l’automne, chaque franchise NBA sera autorisée à signer jusqu’à deux « two-way players » qui pourront évoluer avec leur équipe jusqu’à 45 jours et qui passeront le reste de la saison en G League.

Qu’on le veuille ou non, c’est un premier pas vers le naming qui a été réalisé par la NBA. Comme la plupart des grands championnats de football européens, les marques s’accaparent l’image de ces entités sportives en l’échange de plusieurs mallettes de dollars. Mais franchement, on n’est pas prêt pour la State Farm NBA…

Source texte : NBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top