Hawks

Youssoupha disque d’or : DeMarre Carroll devrait toucher au moins 50 millions

Les Hawks sortent de leur meilleure saison depuis bien longtemps : 60 victoires lors de l’exercice régulier puis une campagne de Playoffs qui les a emmenés jusqu’en Finale de Conférence. Ils doivent maintenant aborder un été qui pourrait être assez compliqué pour la franchise si elle veut poursuivre sur sa lancée. 

Si le cas Paul Millsap va nécessiter quelques discussions qui vont intervenir dans les prochaines semaines, c’est finalement l’avenir de DeMarre Carroll qui fait le plus parler actuellement. Il faut dire que le swingman – véritable sosie d’un rappeur hexagonal – sort d’une excellente saison. Il a tout d’abord envoyé sa meilleure ligne de stat en carrière en saison régulière avec presque 13 points à 49% au tir dont presque 40% derrière l’arc accompagnés de plus de 5 rebonds et 1,2 interception de moyenne. Titulaire indiscutable du poste 3 à Atlanta, l’ami DeMarre a ensuite enchaîné sur de superbes Playoffs. Troisième marqueur (14,6 points) et troisième rebondeur (6,1) des Hawks sur la post-season, Carroll a aussi été l’homme de missions défensives difficiles (Joe Johnson, Bradley Beal voire John Wall) avant de se blesser et de beaucoup souffrir contre un certain LeBron James… Il n’en reste pas moins que sa cote a tout simplement explosé.

Ce profil polyvalent – entre les postes 2 et 3 tout en étant capable de défendre dur et de planter des 3 points en attaque – va attirer les convoitises de nombreuses franchises à partir du 1er juillet prochain, date à laquelle le joueur sera agent-libre. Selon certaines sources proches des Hawks et relayées par ESPN, les dirigeants d’Atlanta s’attendent à devoir sortir pas moins de 50 millions  sur 4 ans pour faire rester leur extérieur. Et si les enchères montent encore plus haut, ils pourraient se résigner à laisser partir ce joueur qui sied pourtant parfaitement à leur collectif.

Toujours est-il que pour Mister DeMarre, ça sent la très grosse augmentation de salaire cet été, lui qui est clairement au pic de sa carrière en termes de jeu et de valeur sur le marché. On ne peut que se réjouir pour ce joueur de devoir mais on ne peut également que mettre en garde les Lakers et les Knicks les franchises qui voudraient le faire venir à tout prix : malgré tout le respect qu’on lui doit, Carroll n’est pas un joueur autour duquel on construit un roster. 

Source : Real GM

Source image : AP Photo/Alex Brandon

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top