Warriors

Draymond Green démolit Dahntay Jones : « s’il se fait suspendre, personne ne le remarquera… » !

On ne dit jamais non à une bonne grosse session de trashtalking chez les grands, surtout quand c’est Draymond Green qui paye sa tournée et que l’intérieur ne tourne pas 10.000 ans autour du pot : Dahntay Jones doit se sentir bien aujourd’hui…

Retour sur cette affaire passée inaperçue pour mieux situer chaque détail. Dans le match aisément remporté par les Warriors face aux Clippers hier soir (106-98), Green termine meilleur marqueur de la rencontre avec 23 pions et a donc droit à l’interview de fin de match proposée par ABC, elle qui est souvent réservée au meilleur joueur de la partie. Alors que Lisa Salters s’apprête à lui demander ses impressions sur cette victoire, le très fin Dahntay Jones passe derrière Draymond et le pousse en pleine discussion, un petit coup de coude de rien du tout mais qui étonne l’interviewé. Ce geste prendra vite une tournure importante dans la soirée, mais on vous laisse d’abord revoir cette scène afin de bien comprendre les étapes qui se dérouleront par la suite.

En voyant le ralenti dans les vestiaires, Green réalise que ce geste était intentionnel et la presse lui demande par conséquent ce qu’il pense d’une telle attitude, quand on sait que Jones ne joue pratiquement pas et qu’il vient de voir les siens se faire bouffer par le numéro 23 des Dubs. Sachant que Dahntay a pratiquement 10 ans de plus que la perle des Warriors, on vous laisse imaginer la réaction des journalistes quand ils ont vu Draymond lâcher toutes ses plus belles caisses sur le crâne de l’intéressé…

Au début j’étais surpris, je me demandais si c’était intentionnel ou pas. Puis j’ai vu le ralenti où il me regarde clairement, se met à parler à ses coéquipiers puis me regarde à nouveau avant de me rentrer dedans… Je pense qu’il souhaitait obtenir une réaction de ma part, mais vu qu’il ne joue jamais… Lui suspendu ou moi suspendu, c’est pas la même chose. Il ne joue pas, mais c’est probablement son rôle dans son équipe. J’ai eu ce rôle par le passé, aujourd’hui je ne peux pas pénaliser mes coéquipiers. Alors que s’il se fait suspendre ? Personne ne le remarquera… J’attends donc que la NBA regarde ce ralenti et prenne une décision. D’ailleurs, c’est vraiment intelligent de faire ça pendant une interview sur ABC, sachant que c’est LE moment fort après le match. Mais au moins il a eu un peu de temps devant la caméra, c’est bien il devait en avoir besoin vu qu’ils n’ont pas pu trop célébrer quoi que ce soit sur ce match. On ne l’a pratiquement pas vu, j’attends donc tranquillement que ce ralenti soit revu.

Quelqu’un peut prendre des nouvelles de Jones ? Se rassurer simplement que ce dernier est encore vivant, c’est la moindre des choses. Si l’intéressé a tout de suite tenu à réagir en disant que ce n’était pas du tout intentionnel, on a du mal à l’imaginer rentrer dans Draymond par le plus grand des hasards, quand le terrain fait 15 mètres de large et qu’on sait que Dahntay a montré un vrai plaisir à lâcher des petits coups en douce par le passé (coucou Kobe). Mais surtout le fait de se faire remettre à sa place par un joueur qui a 10 ans de moins que lui, on est tout au fond de la piscine. C’est donc le strike parfait pour le vétéran qui réalise une grande carrière sous Doc Rivers (0.9 points en 4.6 minutes de moyenne) et s’est offert un peu d’exposition médiatique le temps d’une soirée.

Inutile de vous préciser que Draymond vient de gagner quelques places dans le classement des grandes gueules, en plus des futurs zéros qui apparaîtront sur son nouveau chèque cet été. Elle est pas belle la vie ?

Source : ESPN

Source image : YouTube

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top