Thunder

Crise d’ado level All-Star : Kevin Durant n’a-t-il plus rien à foutre de ce qu’il dit aux médias ?

Kevin Durant

Kevin Durant ne veut plus de son image de jeune garçon propre sur lui-même et incapable de s’énerver : il tente même de s’énerver face… aux journalistes ?

Il y a ces adolescents qui passent leur crise plus rapidement que d’autres, et puis il y a ces autres garçons qui ont un peu de mal et finissent par éclore : la tige du Thunder a apparemment décidé de se faire de nouveaux amis…

Que l’attaquant le plus talentueux de ces 10 dernières années souhaite obtenir un peu plus de respect de la part des arbitres, on l’a bien compris. Après avoir annoncé qu’il en avait marre de finir deuxième à tout ce qu’il entreprenait et qu’il voulait écraser chaque humain sur son passage, le MVP de la saison passée a commencé à changer son image en empilant les fautes techniques, provoquant quelques joueurs entre deux coups de sifflets et se créant une semi-réputation de tough guy aussi solide que les écrans de Mario Chalmers. Cette année, Russell Westbrook a clairement montré qui était le mâle dominant dans la troupe et c’est donc dans cette situation assez particulière que l’ailier s’est retrouvé face aux centaines de caméras braquées sur lui à New York. Alors Kevin, que penses-tu des questions qui te sont posées aujourd’hui ? Ambiance largage de bombes.

« Franchement, vous n’avez aucune idée de ce dont vous parlez. Pour être totalement honnête, je suis uniquement en train de vous répondre parce que je dois le faire. Donc je m’en fous clairement, vous n’êtes pas mes amis.Vous allez écrire ce dont vous avez envie, vous nous aimez un jour puis nous détestez le lendemain… Cela fait partie du jeu, donc j’apprends à faire avec. »

Coucou Marshawn Lynch 2.0 ! Pendant des années, l’image du petit garçon poli et propre sur lui-même était automatiquement liée à celle de KD, mais cette époque semble clairement révolue. Comme il l’a dit et répété lors des interviews du vendredi, ses premières saisons l’ont vu tenter d’agir en fonction des attentes des autres, mais les campagnes se sont enchaînées et aujourd’hui l’ailier souhaite juste être lui-même, sans avoir à se préoccuper de ce que les gens vont dire ou penser. Un vrai changement qui prendra du temps, notamment après avoir montré une douceur touchante lors de son discours en tenant le titre de MVP, mais qui commence dès aujourd’hui pour KD. Difficile d’imaginer son vote s’exaucer, celui de voir les joueurs gérer le vote du trophée individuel le plus prestigieux plutôt que les médias, mais la guerre semble doucement se déclarer, notamment quelques semaines après avoir vu Westbrook réaliser des interviews tout aussi irritantes pour les journalistes. Une belle façon de répondre aux libertés dont certains se permettent micro en main, un point sur lequel l’excellente Ramona Shelburne d’ESPN s’est exprimée hier sur son compte Twitter, ou une stupidité qui sera vite dénoncée par certains journaux ? Quoi qu’il en soit, Kevin devra faire attention car son image dépend aussi de ce que ces ‘spécialistes’ disent…

Les PlayOffs n’ont même pas commencé que les premières perles semblent tomber ! Hâte de voir ce que le printemps nous réservera, quand Durant sera en full-I don’t give a F-mode et que les réponses seront attendues… Bon courage.

Source : ESPN

Source image : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top