Suns

Goran Dragic prêt à troquer sa collection de cactus pour une paire de santiags l’été prochain ?

Quoi de mieux qu’un bon cliché pour évoquer le futur de Goran Dragic ? Le MIP 2014 touchera cette saison 7,5 millions de dollars, et dispose d’une option activable au même montant pour l’année suivante. Vu ce qu’il a démontré l’an passé, nul doute que le Slovène préfèrera tester le marché.

Un meneur All-NBA Third Team à moins de 10 millions de dollars la saison, ça ne court pas les rues. Les Phoenix Suns avaient eu le nez très fin en remplaçant Steve Nash par Goran Dragic en 2012. Alors qu’on pensait voir le joueur chercher à prolonger son bail avec sa franchise en augmentant de manière significative son contrat, il se dit qu’il pourrait garder ses options ouvertes et écouter très attentivement les propositions des concurrents qui souhaiteront s’attacher ses services ; et ils seront nombreux.

La franchise de l’Arizona aura certes le premier mot, mais il ne serait pas étonnant de voir les Houston Rockets tenter de récupérer le joueur qu’ils avaient laissé partir il y a deux ans. Blindés au poste 1, les Texans verront l’été prochain l’ensemble de leurs meneurs partir en fin de contrat, dont l’excellent tacleur  défenseur Patrick Beverley, meilleur ami de Russell Westbrook. Goran Dragic pourrait donc revenir là où il avait passé une saison et demie, entrecoupée par le lock-out. L’option est plus qu’envisageable car comme l’a prouvé Daryl Morey avec Trevor Ariza, le management de la franchise n’hésite pas à admettre ses erreurs et à donner une nouvelle chance aux anciens de la baraque.

Une autre possibilité pourrait l’amener en Californie, où les Los Angeles Lakers pourraient presque faire appel à Valérie Damidot tant leur envie de refaire l’aménagement des locaux est forte. Ainsi, tout ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à un All Star se verra offrir un gros chèque, du temps de jeu, des tickets de shoot et de grosses responsabilités. L’an prochain, le contrat de Steve Nash sera terminé, ainsi que celui de Jeremy Lin et de Ronnie Price. Seul le rookie Jordan Clarkson sera à coup sûr prolongé. Mitch Kupchak, le GM, aura ainsi 36 millions de dollars à dépenser. Mais le chantier étant tellement énorme, et les nécessités se trouvant à chaque position (hormis peut-être le poste 2 avec Kobe Bryant et Nick Young), il devra courir beaucoup de lièvres à la fois.

S’il est un peu tôt pour parler de l’avenir, Goran Dragic pourrait tout aussi bien décider de rester aux Phoenix Suns, dans un environnement jeune et familier, et surtout dans une franchise qui monte. Cependant, si le GM a fait un énorme coup avec Isaiah Thomas cet été, tout en prolongeant Eric Bledsoe, la répartition du temps de jeu a eu un effet négatif sur le Slovène. Trois facteurs pourraient le motiver : le montant du contrat, son rôle au sein de l’équipe (et donc le temps de jeu et les responsabilités), et les performances de la franchise. Sur le dernier point, les Phoenix Suns accusent un léger retard par rapport aux attentes, avec un bilan de 7-5.

On a pu le voir, le Slovène disposera d’énormément d’options l’été prochain. A lui de faire les bons choix et de choisir le chemin qui lui convient le mieux, entre la recherche de succès, de dollars ou de continuité. Inutile de le plaindre : beaucoup aimeraient être à sa place.

Source article : Pro Basketball Talk

Source image : Fox Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top